fil-educavox-color1

Figeac Patrick

Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

L'école agressée

Une enseignante braquée par un élève avec une arme, devant des camarades hilares qui filment l'agression.  La scène s'est déroulée dans une classe d'un lycée de Créteil. Le Ministre a déclaré aussitôt vouloir rétablir l'ordre et l'autorité.

En savoir plus...

Une politique de reproduction sociale

Le Président de la République s'est engagé personnellement sur le front de la pauvreté: précarité, emploi, logement, CMU. Mais il y a fort à parier que l'angle mort des plans de lutte contre la pauvreté le reste: les filière professionnelles de formation.

En savoir plus...

Utiliser le portable en classe !!

Alors que la loi de juillet 2010 interdisait le téléphone en classe, la nouvelle, votée le 30 juillet 2018 en bannit l'utilisation mais pas leur détention. Curieux, non !! Cette interdiction s'apparente plutôt à une autorisation voire à un encouragement "dans le cadre des usages pédagogiques."

En savoir plus...

A la porte de l'école !!

80% des communes ont abandonné la semaine des quatre jours et demi, fragilisant davantage les associations organisatrices des activités périscolaires. Or, Monsieur le Ministre a annoncé fin juin, le plan "mercredi" pour offrir au plus grand nombre d'enfants un accueil de loisirs éducatif de grande qualité. Un lot de consolation en quelque sorte ! Cependant, les ambitions de ce plan sont réelles, impliquent les acteurs éducatifs, associatifs, municipaux, institutionnels censés mener un programme d'activités en cohérence avec le Projet Educatif du Territoire (PEDT).

En savoir plus...

A l'école du " en même temps "

Le Ministre de l'Education nationale manie parfaitement le "en même temps" présidentiel. S'il,se réjouit de l'augmentation du budget de son ministère pour 2019, il supprime au passage 2600 postes dans les collèges et les lycées au nom du rééquilibrage premier-second degré,alors que 40 000 élèves supplémentaires sont attendus. Pour atténuer la portée de cette décision, il insiste sur la revalorisation du pouvoir d'achat des profs, via les heures supplémentaires qui permettront de pallier en partie cette carence.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.