fil-educavox-color1

Prendre la responsabilité de former aux usages du numérique, s’engager dans la diffusion des pratiques pédagogiques, ce sont des missions importantes que j’ai choisi d’accomplir car en tant qu’enseignante j’y ai trouvé une véritable plus-value pour les élèves.

Du souvenir de mon premier CP à celui du dernier que j’ai accompagné l’an passé, j’en conclus simplement que je  n’ai pas façonné les mêmes apprenants. Les deux groupes  ont acquis les mêmes compétences relatives aux programmes, mais durant ma dernière année l’esprit de coopération, la liberté d’initiative dans la classe et le niveau de production faisaient d’eux des acteurs responsables, autonomes et impliqués dans leurs apprentissages.

Je ne néglige pas l’effet maitre dans ces constats et c’est d’ailleurs ce qui m’amène à en parler aujourd’hui car aucune bonne intégration des technologies ne peut se penser sans une définition préalable des conditions pédagogiques inhérentes aux gestes professionnels de l’enseignant.

Penser « pédagogie à l’ère du numérique » c’est mettre au cœur de nos usages un haut niveau d’expertise pédagogique pour viser une efficacité professionnelle et offrir les moyens aux élèves de profiter positivement de ces outils.

Cette exigence de réflexion accompagne autant mon travail de diffusion des usages que mon regard critique sur le choix des technologies. Aussi je m’interroge sur le déploiement massif  des outils et les besoins de formation qui doivent s’accroître autant  sur le plan des démarches pédagogiques  que sur les compétences technologiques.

C’est pourquoi aujourd’hui je privilégie de communiquer sur les différentes composantes pédagogiques nécessaires à une bonne intégration des TICE. Pour un ensemble important de collègues, il est indispensable d’intégrer au préalable ces dimensions préparatoires pour faciliter la mise en œuvre de scénario d’apprentissage. Leur donner une vision du modèle pédagogique à viser  peut participer à optimiser les gestes professionnels. Le numérique est un Pharmakon ; il peut tout à la fois mener vers le meilleur si on anticipe et si on respecte un certains nombres de paramètres, ou alors devenir toxique si on ne construit pas de clairvoyance dans les représentations de ses utilisateurs.

Cette  présentation se propose de résumer les aspects essentiels à privilégier et à instaurer en classe avant et/ou pendant l’introduction des technologies.

Dernière modification le vendredi, 02 janvier 2015
Alouani Malika

Conseillère pédagogique au numérique éducatif.

Délégation académique au numérique éducatif - Académie de Versailles -

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.