fil-educavox-color1

Figeac Patrick

Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Etudiants livrés au marché de l’anxiété

Le monde étudiant est morose, l’Etat se désinvestit en effet de l’université à mesure que ses effectifs augmentent. En six ans, 280 000 étudiants supplémentaires ont été recensés alors que, dans le même temps, 7147 postes d’enseignants ont été supprimés. C’est dans ce contexte que la loi relative à l‘Orientation et à la réussite étudiante intervient.

En savoir plus...

Les deux lettres du ministre

Monsieur le Ministre de l’Education nationale prend la plume et adresse aux professeurs deux lettres dans lesquelles il donne des consignes, des injonctions pour mieux enseigner le français et les mathématiques. Avec un objectif : séduire un public nostalgique de l’école d’antan et plaire à celles et à ceux qui n’ont pas la moindre idée de ce qui se passe dans le petit monde de l’éducation.

En savoir plus...

L'école maternelle en débat !

Quel est l'objectif quand quand on ouvre un chantier sur une structure qui fonctionne? C'est en substance la question que se sont posé de nombreux observateurs face à la volonté du Ministre de l'Education  nationale de "repenser l'école maternelle." Première manifestation concrète de cette volonté, "les Assises de la maternelle" organisées récemment sous la houlette du neuro-psychiatre Boris CYRULNIK.

En savoir plus...

Les héros de notre temps.

La marche des enfants de Washington a bouleversé l'Amérique. Ce mouvement inouï de tout un peuple lycéen n'avait qu'un but: obliger, à la place des parents complices ou défaillants, la Présidence  à s'opposer au lobby des fusils.

En savoir plus...

Les enfants ont besoin de régularité.

En 30 ans, les adultes ont perdu environ 1 heure de sommeil par nuit et les adolescents 1H30. Ces derniers ont des nuits trop courtes et des heures de coucher trop tardives le week-end. Les plus jeunes ne sont pas épargnés; depuis 10 ans nous observons une baisse annuelle  de 20 minutes en moyenne du temps de sommeil chez les 5-10 ans et même chez les petits des classes maternelles.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.