fil-educavox-color1

Multiplication des écrans personnels dans le foyer, nouveaux outils numériques pour se contacter partout et à tout moment, développement des échanges sur les réseaux sociaux, surveillance des usages numériques de ses proches...Les ateliers du Digital Society Forum « Écrans, parents, enfants »,  réunissent experts et familles. Partage d’inquiétudes mais aussi de solutions, les parents peuvent s’emparer de ces sujets et avoir quelques réponses à leurs questions.

Screenshot 2019 08 14 La famille connectée Digital Society Forum

https://digital-society-forum.orange.com/fr/les-forums/19-forum-la_famille_connectee

Ainsi, le 6 juin à Bourg-la-Reine se déroulait le 86ème atelier collaboratif organisé par ORANGE DIGITAL SOCIETY FORUM et celui-ci, avec la ville de Bourg-la-Reine« Comment vivre en famille à l’heure du numérique ? »

Il a été introduit par Marie-Anne Tournaire, directrice Orange des relations avec les collectivités, Patrick Donath, maire de Bourg-la-Reine.

Céline Moreau, psychologue du travail et clinicienne de l'activité et Eric Khiat, formateur informatique, ont apportées également leurs éclairages en qualité de grands témoins. Et Philippe Ancelin, adjoint au maire a clôturé l’atelier.

Organisé sous forme d’ateliers collaboratifs, le Forum a rassemblé les participantes et participants réunis autour de 4 tables. Chaque tablée a été invitée à exprimer librement son avis et à formuler des propositions relatives au thème retenu.

" Le numérique omniprésent dans la société " Michelle Laurissergues, co-fondatrice et responsable éditoriale d'Educavox

Le numérique est omniprésent et son impact sur les actions au quotidien, à chaque instant, est incontournable.

Internet  a démultiplié nos façons de penser et d’agir et automatisé de nombreuses tâches. Cette automisation facilite la vie mais a des côtés insidieux : dépendance, manque d’autonomie, diminution des choix et des décisions personnelles.

L’impact sur les relations sociales permet d’évoquer et de mettre en valeur Michel Serres qui vient de nous quitter.

Il disait : " le risque principal des réseaux sociaux aujourd’hui, ce n’est pas l’enfermement, ce sont les bobards, les rumeurs, les fausses nouvelles. Nous avons vu les dangers énormes des rumeurs, de haine. Voilà, nous avons un problème sérieux.

Nous ne savons pas encore mesurer les effets de ces bobards. Les bobards ont-ils déterminé l’élection de Donald Trump ? Mais la question est plus générale. Ce que nous savons, c’est qu’il y a eu Trump, le Brexit, Poutine, Erdogan, etc. La cause de cette vague vient de la peur que les gens ont du monde qui nous arrive. Nous autres, héritiers des lumières du XVIII siècle, nous avions une confiance presque absolue, trop forte peut-être, dans le progrès. Ces événements nous rappellent que tout progrès a un coût. C’est le prix à payer pour l’accès universel à toute l’information. Tout moyen de communication est à la fois la meilleure et la pire des choses. Il faut vivre avec cela.

Cela donne une idée de la morale nouvelle. Monsieur Bush a parlé de l’axe du mal comme s’il y avait Saint Georges d’un côté et de l’autre le dragon. Mais, dès que l’on combat le mal, on devient le mal et Saint-Georges se transforme en dragon. Le mal est intimement mélangé au bien."

Les évolutions et les questions liées 

Quel est l’impact du numérique sur nos comportements ?

Quel est le risque du fait que chacun peut être éditeur ?

Quel sont les parcours d’information aujourd’hui entre les parents, les enfants ?

Quels sont les types d’échanges via les réseaux sociaux ? Cela signifie-t-il moins de rencontres sur le temps libre ? Notre société est-elle moins inclusive ?

Quels sont les modes de construction des opinions et des connaissances ?

Quelles sont les transformations pour les apprentissages et la formation ?

Ces transformations traitent de l’autonomie (aides techniques, supports d’information et de connaissances, assistanat) et de construction de projets communs (échanges augmentés, morcellement de la pensée, perte de l’attention)

Et il ne faut jamais oublier l’apport des technologies dans la vie quotidienne et sociale, les outils disponibles, les accompagnements pour les enfants et les parents et surtout les initiatives des parents.

L’intergénérationnel est au cœur du numérique. 

Les propositions formulées aux institutions, collectivités, Education Nationale, entreprises, associations et familles

Compte-rendu par Arthur Godreau

Changement nº1 : Le numérique permet la conservation de documents familiaux à l’infini

Propositions
[Aux Familles, à l’Etat Civil, aux Opérateurs]
- Garder en mémoire nos traditions familiales (généalogie, histoires, coutumes,…) sur un site accessible à ces familles seulement

- Protection des données (images, contenus textes et audio)

[Aux Opérateurs]
- Formation continue aux outils informatiques (mise à jour des connaissances et des technologies)


Changement nº2  : Le numérique change le comportement des membres de la famille (humeur, action, besoin de réponses rapides grâce au numérique, engendrant un stress potentiel)

Propositions
[Aux Villes, aux Collectivités Locales et aux Associations]
Promouvoir les loisirs traditionnels (jeux de société, escape game, sport)

[À l’Education Nationale]
- Transmettre une éducation de l’utilisation du numérique (à l’école pour les enfants et à travers des groupes d’échanges pour les parents)


Changement nº3  : Le numérique modifie les repères traditionnels de la famille (mobilité, contact, abolit les frontières,…)

Propositions
[Aux Ecoles, aux Familles, aux Collectivités locales et aux Associations]
- Créer des moments de « déconnexion » (ou de « dé-connectivité »), sans numérique pour que les gens se rencontrent et jouent ensemble

[Aux Entreprises, Associations]

- Créer des moments « familiaux » pour accompagner les parents à gérer la complexité du monde numérique

Changement nº4  : Le numérique rend l’organisation du quotidien familial plus simple (courses, démarches administratives, suivi scolaire, RDV médicaux,…)

Propositions
[À l’Administration, aux Commerces]
- Accompagnement, formation des personnes qui ne sont pas à l’aise avec le numérique

Partage et communication, les deux mantras de la famille connectée

« L’essentiel c’est le partage, la communication, c’est de ne pas laisser les enfants seuls face au numérique », résumait Michel Pérez à l’issue d'un autre atelier #DSFfamille qui se déroulait le 29 mai. Présent à la mairie du 8e arrondissement, où s’était déroulée la rencontre, le président de l'An@é (Association Nationale des Acteurs de l’école), se félicitait des échanges et du travail d’intelligence collective produits. « Les opinions sont contrastées mais les ateliers sont l’occasion de faire progresser la réflexion ».

https://digital-society-forum.orange.com/fr/les-actus/1099-partage-et-communication-les-deux-mantras-de-la-famille-connectee

https://digital-society-forum.orange.com/fr/les-actus/1235-restitution-retrouvez-les-propositions-de-l39atelier-du-06-juin-a-bourg-la-reine-sur-la-famille-connectee-

Tous les dossiers DSF : https://digital-society-forum.orange.com/

Dernière modification le samedi, 14 septembre 2019
Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice-président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007, Président d’Aquitaine Europe Communication jusqu’en 2012. Président ALIMSO jusqu’en 2017, Secrétaire général de l’Institut du Goût de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.