fil-educavox-color1

L'explosion des réseaux sociaux numériques, tant professionnels que personnels, offre aujourd'hui aux entreprises de formidables leviers business. Dans ce contexte, il est légitime de se demander si les réseaux sociaux traditionnels, type clubs d'entreprises, ont encore une réelle influence et s'interroger sur leurs interactions avec les réseaux numériques.

Le lundi 14 janvier La Tribune à lancé le 1er Réseauteur, guide de 200 réseaux de la Gironde, publié par La Tribune en partenariat avec le Crédit agricole d'Aquitaine, lors d'une conférence-débat sur le thème : "Réseaux classiques et réseaux numériques, amis ou ennemis ?"

sortie reseauteur bordeaux 2019

Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun de ces réseaux ? Quelle est leur efficacité et quelles sont leurs limites ? Les réseaux numériques peuvent-ils faire oublier les réseaux traditionnels ?

Ces thèmes ont été abordés lors d'une conférence-débat à La Grande Poste, rue du Palais Galien à Bordeaux, ouverte par Jack Bouin, le directeur général du Crédit agricole d'Aquitaine puis avec Marie Dubois, présidente de l'Apacom, Stanislas d'Anthonay, président du Club des entrepreneurs, Nicolas Lorenzi, représentant LinkedIn Local Bordeaux et un représentant de French Tech Bordeaux.

Mikaêl Lozano, rédacteur en chef de la Tribune Bordeaux rappelle que face aux questions relatives des réseaux professionnels cette 1er édition du Réseauteur dresse un panorama détaillé des réseaux qui comptent dans la région bordelaise.

Il s’agit d’une aide. Côtoyer un réseau, physique ou numérique, c’est s’assurer d’obtenir un soutien précieux grâce aux échanges, aux retours d’expériences.C'est donner du sens et de la visibilité à l'entreprise.

Il en existe de toutes philosophies

Certains sont des parfaits endroits pour repérer des partenaires et clients potentiels et l’assument parfaitement.

D’autres ont pour vocation de fédérer une filière, un secteur, et de réfléchir aux enjeux tout en pesant sur les décisions qui peuvent être prises par les pouvoirs publics.

 

" Bill Gates : "Si tu veux faire du business, rencontre du monde !"

D’autres encore proscrivent le business entre leurs membres, préférant que chacun partage ses réussites, ses échecs, ses interrogations plus que ses cartes de visite.

Certaines structures misent aussi beaucoup sur la formation de leurs membres, parfois avec des rendez-vous s’étalant sur l’année entière, explorant à fond un sujet. Certaines associations sont enfin en lien avec une école, un lieu…

En ce qui concerne les réseaux sociaux, Linkedin, Twitter, Facebook, Instagram, Meetup, Snapchat... Les réseaux sociaux numériques, à usage personnel et/ou professionnel sont trés utilisés mais n'enlèvent en rien la nécessité des réseaux traditionnels, les deux approches permettant d'en lier les avantages, rapidité, ampleur des contacts, veille, formation, et travail en prtésentiel indispensable.

Stanislas d'Anthonay, le président du Club des entrepreneurs : "Ces deux types de réseaux, classiques et numériques, vont cohabiter et se nourrir mutuellement pendant encore des dizaines d'années même si l'évolution technologique nous réserve encore beaucoup de surprises".

La 1er édition de ce Réseauteur a donc eu vocation à donner un panorama le plus complet possible, sur les possibilités qui coexistent à Bordeaux et dans sa région. C'est une initiative qui se déploie dans de nombreuses villes de France. 

Cette rencontre confirme là encore la densité des besoins de communication et de moyens qui se déploient au sein des entreprises, " une accumulation " (Nicolas Lorenzi), contraintes encore plus fortes, ai-je envie d'ajouter, dans un monde de concurrence et de flux incessants d'informations. Dans le monde de l'entreprise, il semble que ce soit devenu une nécessité même si nous avons eu le moyen de constater par ailleurs, que ce n'est pas une réalité notamment pour de nombreuses petites entreprises, ne serait-ce que par manque d'infrastructures numériques ou par manque d'accompagnement.

Marcel Desvergne

Un hors-série présente en détails près de 200 réseaux d'entreprises ou de dirigeants de la Gironde. Il est disponible en kiosque dès à présent.

Dernière modification le mardi, 22 janvier 2019
Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice-président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007, Président d’Aquitaine Europe Communication jusqu’en 2012. Président ALIMSO jusqu’en 2017, Secrétaire général de l’Institut du Goût de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.