fil-educavox-color1

Jean Agnès

Jean Agnès

Domaines de recherche actuels : principes d’une philosophie de l’éducation (transmission, soin éducationnel, « nouvelles donnes » pour l’éducation scolaire, espace de la pédagogie). 

Philosophe, écrivain, il a été responsable associatif et éducatif.  A enseigné "à tous niveaux" et exercé des missions nationales et internationales comme formateur de formateurs et de cadres, et concepteur et animateur de programmes en pédagogie des médias. Il a été membre de divers conseils et comités de rédaction scientifiques. Auteur de nombreux travaux et publications, il est spécialiste en philosophie de l’éducation et fondateur du sitephileduc
URL du site internet: http://www.phileduc.fr/

L'indiscipline : un "manque" à gagner

Nous voici, avec le terme d'indiscipline, au cœur du problème du rapport de la question scolaire au mode d'intelligibilité du monde et de détermination à l'action, auquel nous sommes renvoyés.

Revenons sur cette question lancinante. Nous avons cru depuis longtemps à la possibilité d'une articulation organique des données de la science (sérieuse) et de la pédagogie (déterminée). Aujourd'hui comme hier, cette utopie est incessamment prise en défaut. C'est encore un bel exemple de cette perplexité triste que nous ressentons au constat d'une incapacité, décidément réaffirmée par les décideurs, de tenir compte de ce que la recherche, l'action éducative et la réflexion ont produit d'excellence en matière de prospective.

Mais la prospective ici se lit au passé, et en un demi-siècle, la potion est rance. C'est ce que m'inspire l'article à juste titre indigné de Pierre Frackowiak, paru sous le titre L’in-discipline… inéluctable des savoirs.

En savoir plus...

Questions de bon sens

La question de l'éducation scolaire reste difficile, incertaine. Trop de doutes persistent.

Certes, on veut croire à l'école[1] telle qu'elle est, penser à juste titre qu'elle est ainsi améliorable, et se réconforter aux aspects positifs, aux réussites locales, aux paroles encourageantes. Les politiques eux se raccrochent exagérément à des opérations de communication, à des slogans rutilants, tandis que se poursuit, sur les terrains intellectuels, une interminable conférence, dont les articulations à l'action éducative effective sont pour le moins improbables.

En savoir plus...

Education et nouvelles donnes (7)

Mais où le passé a-t-il bien pu passer ? Au point qu’on en soit à refaire le monde, au lieu de prendre leçon et acte, et d’aller de l’avant. Je souhaite ici faire écho à l’article paru sur ce site sous le titre :
Pourquoi faut-il (re)lire "L’école, le numérique et la société qui vient" ?, en m’adressant à son auteur (Elie Allouche). 
En savoir plus...

Education et nouvelles donnes (6)

Pour une histoire du rapport éducatif aux médias - La question des médias est la plus sérieuse des questions, et ne peut être traitée à la légère[1] : elle est primordiale, toutes affaires cessantes. J’entends si l’on ne réduit pas le mot à un aspect particulier, ou si on ne le noie pas dans le "grand tout numérique", mais si on le considère pour ce qu’il est aux termes d’une philosophie des milieux. C’est aussi « l’affaire de tous », et l’objet d’un débat éducatif général, et non la prérogative d’un pré-carré.
En savoir plus...

Education et nouvelles donnes (5)

Priorité aux médias - C’est en France un problème permanent que celui du rapport de la pratique pédagogique à la recherche : c’est vrai tout aussi bien pour les matières d’enseignement que pour les thèmes transversaux.
En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.