fil-educavox-color1

Pérez Michel

Pérez Michel

Président national de l'An@é. Inspecteur général honoraire de l’éducation nationale (spécialiste en langues vivantes). Ancien conseiller Tice du recteur de Bordeaux, auteur de nombreux articles et rapports sur les usages pédagogiques du numérique et sur la place des outils numériques dans la politique éducative.

L'An@é : Ce que la pandémie a révélé de notre système éducatif #EGNE

Durant deux longs mois de confinement qui ont rompu toute possibilité de lien pédagogique direct entre l’école, les enseignants et leurs élèves, les outils numériques ont été les seules modalités capables de retisser un lien, non plus seulement pédagogique, mais plus exactement éducatif, car partagé, entre l’école, les enfants et leurs parents.

En savoir plus...

Pix, un outil pour évaluer les compétences numériques, au cœur de l’enseignement scolaire

Pix est une ressource numérique mobilisée aux côtés des enseignants et des familles pour permettre aux élèves de travailler à distance et maintenir la continuité pédagogique sur les compétences numériques, d'autant plus indispensables dans le contexte actuel.

En savoir plus...

Jean-Marc Merriaux : une grande concertation nationale sur la place du numérique à l’école dans le cadre d’une gouvernance renouvelée.

Durant deux longs mois de confinement qui ont rompu toute possibilité de lien pédagogique direct entre l’école, les enseignants et leurs élèves, les outils numériques ont été les seules modalités capables de retisser un lien, non plus seulement pédagogique, mais plus exactement éducatif, car partagé, entre l’école, les enfants et leurs parents.

En savoir plus...

États Généraux du numérique pour l’Éducation : une stratégie numérique pour l’après

Une démarche participative. Ces Etats Généraux organisés par le ministère de l’Éducation nationale sont destinés à tirer tous les enseignements des conditions dans lesquelles s’organise la continuité pédagogique, éducative et administrative, valoriser les réussites et renforcer notre stratégie numérique.

En savoir plus...

Le confinement… et après ? Ou... comment sortir du déconfinement ?

« Confinement, déconfinement : c’est un vocabulaire de la passivité, un vocabulaire qui désarme les citoyens. Il faut réhabiliter le vocabulaire d’initiative, d’action, offensif. » affirmait Christiane Taubira dans une interview au Journal du Dimanche  (7 juin 2020). Il est donc temps de déconfiner le vocabulaire et de passer à l’action. Or, depuis le 11 mai, on assiste à une reprise en dents de scie : seuls 27 % des écoliers et 18 % des collégiens ont été accueillis en classe, à temps partiel, voire ou deux jours par semaine. Autant dire que la majorité des enfants, 70 %, sont restés sur le bord du chemin.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.