fil-educavox-color1

Propos recueillis par Annie Kahn sur le monde.fr/education
 
Andreas Schleicher est le père du classement PISA qui juge les performances éducatives de chaque pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Directeur de l’éducation de l’OCDE, il a le pouvoir de définir ce qu’est un bon ou un mauvais système scolaire, au plan mondial.

Le rapport « Compétences globales pour un monde inclusif », publié le 6 mai par l’OCDE, affirme que les écoliers ont besoin de nouvelles compétences. Les savoirs de base ne sont-ils plus suffisants ?

Je le pense sincèrement. Ils l’étaient au XXe siècle. Lire, écrire, compter étaient les outils nécessaires et suffisants pour profiter des avancées de la révolution industrielle. Mais ils ne le sont plus au XXIe siècle, car il n’est plus possible d’affirmer que ce qu’on apprend aujourd’hui servira pour toute sa vie.

A l’heure de la révolution numérique, il faut donner une boussole à chacun, pour le rendre capable de construire son propre savoir, apte à distinguer le vrai du faux quand il navigue sur Google. C’est aussi important que d’apprendre à compter et à lire.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/education/article/2016/06/28/andreas-schleicher-faisons-davantage-confiance-aux-professeurs_4959758_1473685.html#BofFTCTGWo1BfTVe.99

Dernière modification le dimanche, 03 juillet 2016
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.