fil-educavox-color1

« Notre époque se caractérise par la profusion des moyens et la confusion des intentions » Albert Einstein

Vous connaissez cet adage censé nous mettre en garde contre la mise en data de nos vies dans un but commercial par les opérateurs web 2 : « Si c’est gratuit, c’est vous le produit ». Une affirmation fausse car simpliste et renvoyant à un modèle commercial traditionnel marchandise/client, qui détourne l’attention du vrai sujet, plus fin et infiniment plus pernicieux, à savoir la capacité des réseaux sociaux à modifier nos comportements dans leur sens.

C’est en effet un travail de tous les instants qu’opèrent les algorithmes pour nous conformer aux usages, aux méthodes et aux capteurs des réseaux sociaux : voilà ce que nous vendons de nous-même, la modification de nos personnalités, bien plus que nos goûts.

On peut s’indigner de ces profits faits « sur notre dos » et vouloir reprendre les choses en main.

Une façon de le faire consiste à non pas remettre en question le système, mais plutôt d’en profiter et de revendiquer sa part. Dans cette optique, on peut considérer que toute action en ligne mérite salaire, à commencer par le simple fait de se connecter à un navigateur, porte d’entrée vers les mondes des écrans.

« Control and be rewarded from your own data » : très claire, la promesse de Gener8 (1). Ce moteur de recherche est un navigateur qui affirme vouloir vous redonner le pouvoir, sous-entendu contre les exploiteurs de vos données (2) en offrant deux possibilités. Vous pouvez choisir le mode Privacy, qui empêche la captation de vos data. Ou opter pour l’usage Rewards, qui vous garantit une rémunération contre toute utilisation, de l’ordre de 5 à 25 $ par mois.

Dans ce cas, vous continuez à voir des pubs, mais ciblées selon les sujets que vous avez listés, sans cookies. Et surtout, vous touchez 80 % des revenus publicitaires en jetons que vous pouvez réutiliser pour acheter des produits ou donner à des bonnes oeuvres.

Le fait que vous choisissiez les thèmes des réclames qui vous sont proposées cible un autre inconvénient, celui du caractère trop intrusif des messages qui semblent tout connaître de vous, jusqu’au plus intime. Le fondateur de la startup, Sam Jones, insiste sur l’aspect éducatif de son idée dans une interview à Forbes : « t.At Gener8 we simply educate people about the fact that they are valuable, about the fact that on nearly every website they go their data is being used/sold and, it the user would like, we enable them to participate in this transaction and be rewarded from i »

L’éducation revient plutôt ici à une prise de conscience que vous avez une valeur en ligne.

Si vous gagnez de l’argent dès le point d’entrée, vous aurez peut-être envie d’aller encore plus loin : et finalement, vous pourriez vous dire que toute activité en ligne, puisqu’elle entraîne une captation monétisée de données, s’avère potentiellement rémunératrice.

Il s’agit là d’une extension de la mentalité du jeu vidéo, qui propose des récompenses pour des actions. Le gaming, déjà source d’inspiration esthétique et fonctionnelle des metaverses en cours de construction, pourrait bien aussi devenir un exemple avec son ADN play-to-earn.

Cela entraîne-t-il une gamification générale de nos usages en ligne ?

Mis en ligne par Michelle Laurissergues

Extrait de la version numérique du livre des tendances 2022 de l’Observatoire Netexplo « Unscripting Tomorrow » . Nos remerciements à Sylvain Louradour, Directeur associé de Netexplo et à Thierry Happe, président co-fondateur Netexplo.

(1) - Royaume-Uni, captation Netexplo N100 2022

(2) - 2047 : Le moteur de recherche CareBoard permet à l’utilisateur qui accepte de recevoir des offres ciblées de qualité de commettre une bonne action à chaque frappe sur une touche du clavier : exemple « G » donne un micro financement pour la préservation des gorilles.

(3) - Utiliser des moteurs de recherche à impact positif pour s’engager concrètement mais aussi faire réfléchir chaque personne de l’entreprise sur son usage de la tech.

NETEXPLO Observatory

Dernière modification le vendredi, 22 juillet 2022
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.