fil-educavox-color1

Elles bougent, l’association parrainée par 6 ministères qui vise à susciter des vocations auprès des jeunes filles dans les métiers des secteurs industriels, technologiques et scientifiques, a organisé le 19 mai la finale nationale de la 7ème édition du Challenge Innovatech au ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance en présence de Thomas Courbe, directeur général de la Direction Générale des Entreprises à Paris.

Agriculture, santé, énergie durable, urbanisation responsable…

1 innovatechLa dernière étape de ce hackathon 100% féminin et intergénérationnel dédié à l’industrie du futur a rassemblé les 14 équipes finalistes de chaque région qui ont présenté leurs projets innovants face à un jury de 9 professionnels

Il étéit composé de Marie-Sophie Pawlak, présidente et fondatrice de l’association Elles bougent, William Prost, directeur général délégué départemental à la CCI des Hauts de Seine, Tanguy de Belair, directeur de l’Inclusion de la Diversité du groupe VINCI, Claudie Haigneré, pionnière scientifique, femme politique et présidente d’Universcience jusqu’en 2015, Maéva Olivier, chargée d'études égalité filles-garçons au ministère de l’Education Nationale, Chantal Dognin, senior Vice-Président Human Ressources and Communication d’ARQUUS et présidente de la commission « Ressources humaines » du GICAT, Alice Peyrard, vice-président innovation-climate change à VEOLIA, Christophe Robin, directeur de la communication chez GIFAS, et Carine Peyrieres, Rédactrice en chef adjointe pour Science & Vie Junior.

Après délibération du jury, les « Sunshineuses », lauréates de la région Aquitaine, ont remporté le 1er prix du jury pour leur projet « Sun connect », un pare-soleil intelligent et connecté.

2 prix ont été également remis aux lauréates des régions Pays de la Loire et Picardie. La région Champagne-Ardenne a remporté le Prix coup de cœur du public.

« Quel plaisir de retrouver cette grande finale en présentiel au Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, un lieu emblématique et un véritable symbole de notre Industrie, de l’innovation après 2 années de pandémie et de distanciel. J’ai créé l’association Elles bougent en 2005 pour répondre à un réel besoin de mixité au sein des entreprises. J’ai voulu combattre les stéréotypes que les jeunes filles peuvent avoir dès le plus jeune âge, mais aussi auprès des prescripteurs. Nous organisons plus de 500 évènements et touchons plus de 40 000 jeunes filles ou femmes chaque année. J’aimerais que chaque jeune fille comprenne qu’elles peuvent aller au bout de leurs rêves, de leurs ambitions, d’aller plus loin dans l’Industrie, de ne surtout pas se mettre de barrières, d’être curieuses et de se lancer, d’oser ! Un signal fort qui résonne très fort auprès de nous tous chaque jour, qui sommes animés par le même engagement : celui de transmettre notre passion aux plus jeunes et de les accompagner pour leur avenir !

Nous portons très haut les couleurs de l’Industrie et des jeunes filles, et je tenais à remercier toutes les parties prenantes qui nous ont permis d’organiser cet évènement. » - indique Marie-Sophie Pawlak, fondatrice et présidente de l’association Elles bougent.

Le 1er prix du Jury : « Sun Connect », remporté par l’équipe des « Sunshineuses » (Aquitaine)

1 1 ellesbougent

L’équipe lauréate de la région Aquitaine est composée de lycéennes du lycée Gaston-Crampe d’Aire-sur-Adour, d’étudiantes de l’écoles d’ingénieurs CY Tech Pau, de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, ainsi que de Pauline Lacassy, Digital Purchaser chez TEREGA et marraine de l’association Elles bougent.

Elles ont présenté face au jury leur projet « Sunconnect », un pare-brise intelligent qui permet, grâce à l’énergie renouvelable, de recharger une batterie portable ou encore une batterie de voiture. Convaincues par leur idée, les « Sunshineuses » ont effectué une demande de brevet pour développer le « Sunconnect ».

« Nous aimerions remercier l’association Elles bougent ainsi que leur délégation régionale d’Aquitaine de nous avoir permis de vivre cette expérience unique en tant qu’ingénieuses. Nous aimerions également remercier notre marraine Pauline Lacassy pour sa créativité, de nous avoir partagé son expérience et son savoir-faire et sans qui nous n’aurions jamais pu mettre en place le projet Sunconnect.

Pour nous, élèves dans la meilleure filière qui soit STI2D, cet évènement nous a permis de mettre en pratique notre enseignement obtenu cette année dédié à l’innovation technologique et à la transition énergétique ! » - indique l’équipe « les Sunshineuses », 1er prix du jury.

Le 2ème prix du Jury : « Trottoir Math », remporté par l’équipe des « Salopettes » (Pays-de-la-Loire)

1 2 elles bougent

Lauréate de la Région Pays de La Loire, les « Salopettes » se hissent sur le podium et remportent le 2ème prix du jury. L’équipe est composée de lycéennes du lycée Rabelais, d’étudiantes de Polytech Nantes, de l’IUT de Nantes, ainsi que de Maud Renaux, Directrice Asset Management chez Axione et marraine de l’association Elles bougent.

Le jury de la finale du Challenge Innovatech a été séduit par leur dynamisme et leur projet « Trottoir Math », une idée éco-responsable qui repense les trottoirs urbains en optimisant l’utilisation de ressources modulables et innovantes lors des processus de rénovation.

Le 3ème prix du Jury : « En sein Biose », remporté par l’équipe des « Rubans roses » (Picardie)

1 3 ellesbougent

Lauréates de la région Picardie, les « Rubans Roses » remportent le 3ème prix du jury. L’équipe est composée de lycéennes des Lycée Jean Calvin Noyon et Lycée Marie Curie de Nogent / Oise, d’étudiantes de l’IUT GMP Amiens et de Charlotte Le Noxaic, Prototype Manager chez Valeo et marraine de l’association Elles bougent.

L’équipe a présenté au jury leur projet « En Sein biose », une innovation médicale qui consiste à accompagner les femmes victimes d’un cancer du sein via un produit obtenu par bioprinting. Cette solution permet de dupliquer des cellules prélevées sur la patiente afin de mener à une reconstruction mammaire via l’impression d’un sein complet ou partiel. Convaincue par le progrès scientifique que le projet « En Sein Biose » peut apporter, l’équipe des Rubans Roses a effectué une demande de brevet.

Le Prix coup de cœur du Public : « Routes de demain », remporté par l’équipe des « LOMBARDIS » (Champagne-Ardenne)

1 4 ellesbougent

Lors de cette 7ème édition, le public de la finale du Challenge Innovatech a pu également délibérer et attribuer un prix coup de cœur. Lauréates de la région Champagne-Ardenne, les « Lombardis » ont remporté ce prix.  

L’équipe « les Lombardis » composée de lycéennes du Lycée Les Lombards, des marraines de l’association Elles bougent Fatou Niang, adjointe au chef d'Agence Interventions Aube chez Enedis et Aurore Lahaye, adjointe de Domaine Relations Clients et Fournisseurs également chez ENEDIS, a su séduire le public de la finale du Challenge Innovatech avec leur projet « Routes de demain », un matériau innovant, prêt à l’emploi, permettant de lutter contre le réchauffement climatique tout en améliorant la sécurité routière.

« Je tenais à remercier toutes les participantes et participants du concours du Challenge Innovatech : les élèves, les marraines, les membres du jury, les professeurs, nos entreprises et établissements partenaires. Je félicite chaque équipe pour leur créativité et leurs projets, créés en moins de 5 heures. Quelle ingéniosité ! Lors de cette grande finale, les équipes ont toutes été gagnantes. Elles ont compris ce que signifiait le terme industrie, plus particulièrement l'industrie du futur, la place des femmes dans ces métiers, leur impact sur ces secteurs d'activité et donc sur notre économie. Elles ne laisseront plus jamais personne influencer leurs envies ou leurs pensées. Ceci grâce à ce challenge créé en 2016 en partenariat avec la DGE que je remercie infiniment pour leur soutien et la co-organisation de cette incroyable journée. Nous sommes fières de cette nouvelle édition d’un évènement si emblématique pour l’association Elles bougent et nous vous donnons rendez-vous en 2023 ! » - conclue Amel Kefif, directrice générale de l’association Elles bougent.

A propos d’Elles bougent

Depuis 2006, l’association Elles bougent, d’intérêt général, fait découvrir aux collégiennes, lycéennes et étudiantes les métiers passionnants des secteurs industriels technologiques ou scientifiques en manque de talents féminins : l’automobile, l’aérospatial, l’énergie, le ferroviaire, le maritime, le numérique, la défense et la construction notamment.

L’association Elles bougent, parrainée par 6 Ministères, réunit 25 délégations régionales et 2 internationales, 260 partenaires entreprises et établissements d’enseignement supérieur, un club de 1100 collèges et lycées dont 25 à l’international, et 8200 marraines et relais autour de 500 actions par an qui touchent environ 40 000 jeunes femmes. Sa présidente-fondatrice est Marie-Sophie Pawlak, son président d’honneur, Jean-Sébastien Blanc, Directeur général adjoint d’ENGIE, en charge des Ressources Humaines et sa directrice générale, Amel Kefif.

https://www.ellesbougent.com/

Dernière modification le lundi, 25 juillet 2022
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.