fil-educavox-color1

Les associations Animath et France IOI, avec le soutien de la DGSE organisent un concours de cryptanalyse qui a réuni plus de 47 000 élèves de seconde, troisième et quatrième de tous les établissements français. Cette compétition permet de faire découvrir la cryptanalyse à des jeunes mais aussi de les sensibiliser à la question de la sécurité de l'information.

Alkindi, c’est quoi ?

Le concours Alkindi est organisé par les associations Animath et France-ioi et permet aux élèves de seconde, troisième et quatrième de s'initier à la cryptanalyse. La participation est entièrement gratuite.

Déroulement

Le concours comporte trois tours et une finale. Les meilleurs de chaque tour se qualifient pour le tour suivant :

  • Du 5 au 16 décembre : le premier tour est une épreuve de 45 minutes sur ordinateur, à laquelle on peut participer seul ou en binôme sous la surveillance d'un enseignant. Il s’agit d’une série de problèmes interactifs pour découvrir divers aspects de la cryptanalyse. L'épreuve de l'année dernière peut être testée sur epreuve.concours-alkindi.fr.
  • Du 16 janvier au 4 mars : le deuxième tour est une épreuve en ligne ouverte pendant 6 semaines, à laquelle on participe par équipes de 1 à 4 personnes, en classe ou chez soi. Plusieurs défis sont proposés, qui consistent en des messages secrets à décrypter.
  • Du 20 mars au 1er avril : le troisième tour est une épreuve sur ordinateur où les participants devront comprendre et décrypter un message chiffré en une heure et demie, sous la surveillance d'un enseignant. Seule cette épreuve compte pour la sélection en finale.
  • Fin mai : la finale se déroulera à Paris et consistera en une épreuve de deux heures sur papier.

Vidéo d'une visite d'un laboratoire de cryptographie par des équipes du concours :

Vous êtes enseignant et souhaitez inscrire vos classes ?

L'organisation est très simple. Vous pouvez à tout moment devenir coordinateur sur coordinateur.concours-alkindi.fr. Vous pouvez inscrire vos élèves jusqu'à la fin du premier tour.

Vous êtes élève en 2de, 3e ou 4e ?

L'inscription doit passer par un enseignant de votre établissement. Parlez du concours à vos enseignants et transmettez-leur l'adresse concours-alkindi.fr.

Objectifs

Aujourd’hui, les questions de sécurité des données sont un des enjeux majeur de notre société, que ce soit pour protéger les transactions bancaires ou garantir la protection de la vie privée. Tout cela est rendu possible grâce aux mathématiques et à l’informatique.

Nous souhaitons faire découvrir aux lycéens cette application très concrète des mathématiques, qui joue un rôle énorme dans leur vie quotidienne. Nous voulons leur montrer qu’il est possible de prendre du plaisir en faisant des mathématiques. Enfin, nous souhaitons les sensibiliser à la question importante de la
sécurité de l’information.

Ce concours rentre dans le cadre de la Stratégie mathématiques et du plan École numérique du Ministère de l’Éducation nationale.

Qui peut participer ?
 
Tous les élèves scolarisés en seconde, troisième ou quatrième
dans un établissement français.
 
Je n'ai jamais fait de crypto. C'est grave ?

Pas du tout. Au contraire, c’est le principe ! Ce concours s’adresse à des gens qui n’ont jamais fait de cryptanalyse. Lors des épreuves en temps limité, toutes les informations nécessaires seront contenues dans le sujet.

Est ce que c'est difficile ?

Le concours est accessible à tous les élèves de seconde, troisième et quatrième. Lors de la première épreuve, ouverte à tous, chaque question comporte trois niveaux de difficulté. Ainsi, chaque participant peut s’amuser à résoudre des défis adaptés à son niveau. La difficulté augmente lors des tours suivants

Mais il faut quand même être bon en maths ?

Pas nécessairement, certains problèmes font appel à certaines notions de fin de collège, mais les mathématiques ne sont pas la principale difficulté.

Alors qu’est-ce qu’il faut savoir ?

Il n’y a pas de prérequis autres que le programme de collège. Venez avec l’esprit ouvert, faites preuve de logique et suivez les consignes. Et surtout amusez vous !

Qu'est ce qu’on gagne

La première équipe se verra offrir un ordinateur portable par personne.
Les seconds gagneront des tablettes tactiles, les troisièmes des smartphones.
Les membres des 20 meilleures équipes nationales ainsi que de la meilleure équipe de chaque académie gagneront des livres et une invitation à visiter un laboratoire de cryptographie.

Les équipes finalistes seront conviées à une cérémonie officielle de remise des prix à Paris.

Le parrain

Gérard Berry est professeur au Collège de France, où il tient la chaire Algorithmes, machines et langages depuis 2012, après y avoir tenu deux chaires annuelles en 2007-2008 et 2009-2010. Il est également membre de l'Académie des sciences depuis 2002, de l'Académie des technologies depuis 2005, et lauréat de la médaille d'or du CNRS en 2014. Chercheur à l'Ecole des Mines et à l'Inria depuis 1972 il s'intéresse à la logique mathématique et développe à partir de 1982 le langage de programmation Esterel, qui permet de programmer et de certifier le comportement de systèmes complexes (par exemple programmes qui pilotent les avions). Entre 2001 et 2009, il est directeur scientifique d'Esterel Technologies, entreprise créée par des chercheurs, avant de rejoinde l'Inria comme directeur de recherche et président de sa Commission d'évaluation. Il participe activement à la promotion de l'informatique.

 

Les défis peuvent être testé à epreuve.concours-alkindi.fr

Vous trouverez toutes les informations sur notre site : www.concours-alkindi.fr

Dernière modification le lundi, 26 décembre 2016
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.