fil-educavox-color1

Dans sa dernière étude, NortonLifeLock révèle que 41 % des Français se déclarent dépendants aux écrans. Ainsi, même si 69 % des adultes Français déclarent essayer de limiter leur temps d'écran en pratiquant des activités telles que la randonnée ou en passant du temps avec des amis, 39 % d’entre eux reconnaissent que le temps qu'ils passent devant un écran engendre un impact négatif sur leur santé physique (44%) mais aussi mentale (34 %).

La moitié (53 %) des répondants déclare, en effet, que le temps passé devant un écran, en dehors du temps consacré à l'éducation et/ou au travail, a augmenté de manière significative pendant la pandémie.

Parmi eux, deux sur cinq déclarent que l'utilisation des écrans a été leur moyen de se relaxer (40 %) et un tiers des sondés déclarent que cela les a aidés à se sentir connectés (33 %). Toutefois, 39 % d'entre eux affirment que l'augmentation du temps passé devant un écran les a rendus moins actifs physiquement. Autre constatation importante : 16 % des personnes interrogées affirment que l'augmentation du temps passé devant un écran les a fait se sentir mal dans leur corps ou a nui à leur estime de soi. Pour souligner les effets négatifs de l'augmentation du temps passé devant un écran, certains Français notent que l'utilisation accrue des appareils pendant la pandémie les a rendus plus anxieux ou déprimés (12 %) qu'auparavant ou plus seuls que jamais (14 %).

Lire l'article

https://itrnews.com/articles/191319/ecrans-objets-connectes-les-francais-privilegient-la-facilite-dusage-a-la-securite.html

 

An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.