fil-educavox-color1

Pour la première fois cette année, la Foire du livre jeunesse de Bologne accueillait un pavillon entièrement dédié aux médias numériques pour enfants, une preuve supplémentaire de l’intérêt que suscitent ces nouvelles formes de créations.

Mais si investir le numérique semble maintenant évident, le passage du papier à l’écran l’est beaucoup moins. Cléa Dieudonné, Silvia Borando et Christoph Niemann ont partagé leurs expériences dans ce domaine lors de 3 conférences organisées par Hamelin Associazione Culturale.

Christoph Niemann est venu présenter son application Chomp. Si l’illustrateur allemand vient du dessin traditionnel, il s’est très vite intéressé au potentiel du numérique. Pour lui, le dessin est avant tout une représentation conceptuelle, qui vient déconstruire la réalité et la reconstruire sous une autre forme et c’est au lecteur de faire 90% du travail en interprétant l’illustration. Le numérique, et notamment la 3D, remettent en cause cette approche et cette réflexion.

Silvia Borando travaille dans la petite maison d’édition italienne Minibombo, qui a publié 3 œuvres Il libro bianco, Dalla chioma et Forme in gioco sur supports papier et numérique, auxquels s’ajoutent des contenus complémentaires sur Internet. Elle présente comment, à partir d’un même principe, d’une même idée, les contenus sont adaptés sur les différents médias.

Minibombo

Cléa Dieudonné n’a pas débuté sa carrière dans la littérature jeunesse puisqu’elle a d’abord travaillé comme web designer. Mais c’est grâce à ces compétences qu’elle a adapté en application le livre pop-up Avec quelques briques de Vincent Godeau. Elle poursuit sa recherche avec La mégalopole, un projet qui comprend une version papier déjà publiée chez L’Agrume et une application en cours de développement.

De ces 3 approches émergent de grandes tendances qui guident le passage du papier au numérique.

Un nouveau rapport texte et image

Article publié sur le site : http://transbook.org/fr/magazine/bologne-2016/

Dernière modification le mardi, 31 janvier 2017
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.