fil-educavox-color1

Gilles Berhault, délégué général de la Fondation des Transitions : En 2015, alors que je présidais l’exposition Solution COP21, un média avait qualifié ma démarche et donc celle de notre collectif au Grand Palais « d’optimisme triomphant ! ». Bien sûr ce média ne cherchait pas à être positif, bien contraire nous reprochant d'affirmer que la collaboration entre associations, entreprises, collectivités, chercheurs est possible…  Alors que c'est pourtant la seule perspective, dans une démarche globale de développement durable. La question est comment agir, comment rendre acceptables les transitions.

Oui, nous croyons pleinement que face aux grands enjeux sociaux, sanitaires et environnementaux nous pouvons mettre en œuvre des transitions ambitieuses et inclusives, à chaque niveau de territoire. Et de nombreux journalistes en sont convaincus, comme le démontre le succès récent de la France des Solutions de Reporters d’espoir (n’hésitez pas à lire le dernier livre de Gilles Vanderpooten son DG sur le rôle positif des médias).

Pour cela, nous avons besoin de changer d’échelle, de passer de l’expérience à la généralisation.

La Fondation des Transitions a décidé de faire de la lutte contre la précarité énergétique, une priorité. Avec une soixantaine d’organisations, nous avons fait passer le message en 2019 que c'est une cause nationale LIEN. Début 2021, nous allons lancer une grande mobilisation. L’exceptionnel succès des trophées STOP Exclusion énergétique démontre la capacité d’action partout en France. Les 24 lauréats sélectionnés par les 8 comités territoriaux démontrent que l’on peut agir du plus petit au plus grand territoire, mais que nous avons besoin de « faire territoire » d’autant plus en période COVID. Vous pourrez découvrir leurs clips de présentations dans quelques jours sur le site.

Ainsi notre Université d’été de l’innovation pour le développement durable devient l’Université des Transitionneurs autour justement de ce thème des territoires de confiance et de proximité. Elle aura lieu partout en France, s’appuyant sur ce l’on appelle les "tiers lieux", ces espaces de rencontres, d’innovation, d’incubation, de formation… ancrés sur leurs territoires. Les 3 et 4 décembre, avec le soutien de l’ADEME et de grands réseaux nationaux (Fabrique des transitions, Interconnectés, Code1, Rameau, Croissance Plus, France Tiers Lieux…), dans vingt tiers lieux se réuniront des acteurs des territoires et de l’économie… 

Vous venez ? LIEN

Nous serons 400 en France à créer une communauté de Transitionneurs, à élaborer et mettre en œuvre des projets. Nous aurons aussi le plaisir d’entendre des visionnaires comme Ariel Kyrou (son dernier livre « Dans les imaginaires du futur » est formidable). Car nous avons besoin de nous projeter, de revendiquer ce qui m’anime et ce que j’espère en toute conscience vous partager, « l’optimisme ».

Rejoignez-nous, partagez ce que vous faites, coopérons… N’hésitez à prendre contact avec la Fondation des Transitions et tous ceux qui font, avec écoute et tolérance. 

Nous serons présents et exposants sur Energy Time dans quelques jours. L'organisateur a réussi à maintenir malgré le contexte, il faut le féliciter… La conférence des directeurs énergie, publics comme privés pour parler Précarité énergétique LIEN (participation payante).

Prenez soin de vous, des autres et de votre territoire. 
Gilles Berhault, délégué général de la Fondation des Transitions

An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.