fil-educavox-color1

Akim Oural, adjoint à la mairie de Lille, a remis à Axelle Lemaire son rapport sur la "gouvernance des politiques numériques dans les territoires". Le diagnostic est parfois critique sur le portage des projets numériques au sein des collectivités. 

Trois principes sont réaffirmés : subsidiarité, mutualisation, droit à l'expérimentation.

A la clef, une cinquantaine de recommandations. La secrétaire d'Etat a évoqué les projets qu'elle entend développer sur cette base.

Le numérique bouleverse les modes de fabrication des politiques publiques. Dans un contexte de transformation rapide, la gouvernance prend aussi des chemins de traverse, en intégrant de nouvelles dimensions comme la mutualisation, le collaboratif ou l'innovation ouverte. Après plusieurs reports de calendrier, c'est le 21 juillet que Akim Oural, adjoint à la mairie de Lille, a remis officiellement à Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat chargée du numérique,  son rapport sur la "gouvernance des politiques numériques dans les territoires". Dans la continuité des rapports Lebreton et des travaux du Conseil national du numérique, il propose un socle de réflexions et de propositions destiné à enrichir le débat public en pleine phase de recomposition territoriale.

A lire sur Localris.info : Accès

Dernière modification le lundi, 27 juillet 2015
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.