fil-educavox-color1

La question du numérique concerne plus que jamais les domaines de l’éducation et de l’orientation. Secteur en perpétuelle refonte et aux multiples visages et compétences, il s’agit d’aiguiller les futurs prosélytes des nouvelles technologies vers les possibilités professionnelles qui s’offrent à eux en Aquitaine.  Article publié sur le site Aquitaine.fr

Formations initiales

En 2013, 143 formations « numériques » ont été recensées en Aquitaine ; 80 % sont sur l’agglomération Bordelaise.
Parmi celles-ci, 69 sont dispensées dans des établissements publics de type universités (soit 48%) et 74 dans des écoles privées (soit 52 %). D’après cette étude, près de 60 % sont de niveau inférieur ou égal à Bac+3 (BTS, DUT, Licence…) et 40 % de type master ou doctorat.

Les formations numériques, publiques ou privées, peuvent se répartirent en 3 typologie « métier » distinctes :

Les métiers techniques, les métiers alliant numérique et marketing et enfin les métiers du design et du graphisme. Certaines formations peuvent être regroupées sous l’intitulé « transversale » lorsque celles-ci impliquent les différentes compétences métiers dans leur programme. Parmi les 143 formations numériques, quelques constats :

  • Les formations techniques sont les plus répandues en Aquitaine (41 %). Ce sont également celles qui sont les plus accessibles car elles sont dispensées à 71 % par des établissements publics.
  • Les formations dites transversales sont également au goût du jour. Elles représentent 1/3 des formations numériques et sont près de 60% dispensées dans le privé.
  • Les formations en design, graphisme et en marketing sont les moins nombreuses, 17 % pour les premières et 10 % pour les secondes. Celles-ci sont pour plus de 70 % dispensées dans des écoles privées.

Formations continues

Il existe en Aquitaine plus de 150 formations continues au numérique dispensées par plus d’une vingtaine d’organismes en formation (dont 16 dans la seule agglomération bordelaise). Deux types de formations sont dispensées : les formations diplômantes et les formations certifiantes. Les premières le sont par des organismes publics comme les Universités ou les écoles privées en contrat avec l’Education Nationale. Les formations certifiantes sont dispensées surtout par les organismes privés de formation professionnelle et continue.

Les intitulés des formations sont divers et couvrent un spectre assez large du numérique. On pourra cependant regretter l’absence de formations aux métiers plus techniques et plus orientés vers la data (Data scientist, data manager, data analyst), à part la formation en BioInformatique dispensée par le Centre de BioInformatique de Bordeaux. On retrouve des formations généralistes comme la bureautique (tableur, traitement de texte) ou multimédia. On trouve également des formations plus techniques (ingénierie réseaux, télécoms), des formations orientées « métiers du web » (développeur, manager ou designer web) et quelques formations concernant les applications mobiles (programmeurs notamment).

Les formations en devenir

Côté tourisme, la MOPA (Mission des Offices de Tourisme et des Pays Touristiques) souligne la nécessité pour les professionnels de s’adapter : la création  de la formation Animateur numérique de territoire a ainsi pour objectif de former les agents de la branche tourisme dans l’accompagnement des professionnels au virage numérique. Plusieurs actions de formation et ateliers sur l’eTourisme sont ainsi organisés en Aquitaine.

D’autre part, le rôle de la future Cité Numérique dans la formation sera incontournable. Bâtiment-totem du label French Tech fraichement obtenu, elle permettra de  créer les bonnes conditions à l’obtention des compétences relatives à la transformation numérique des entreprises et du territoire.

Enfin, les 10 et 11 décembre derniers se tenait le colloque des Boussoles du numériques organisé par l’An@é. Cette opération est soutenue par la Région Aquitaine et le rectorat notamment. Elle permet aux acteurs de l’école et de l’éducation d’appréhender les problématiques du numérique. Antoine Chotard, en charge de la veille et de la prospective chez AEC - l’agence Aquitaine du numérique – y a proposé un panorama des métiers de demain. L’occasion de rappeller que 65 % des écoliers américains auront demain des métiers qui n’existent pas encore !

A propos d’AEC
AEC est l’agence aquitaine du numérique.

Elle agit depuis plus de 20 ans dans le champ du numérique est des TIC et articule ses services autour de trois axes majeurs : la veille opérationnelle, l’émergence de projets numériques innovants, l’intermédiation stratégique à travers un laboratoire d’idées au service des acteurs du territoire aquitain.

Par ailleurs, AEC a été missionnée pour préfigurer le fonctionnement et le programme d’animation de la future Cité Numérique et y proposer des activités et temps forts.

Voir le site Internet d’AEC


Articles récents

  • 27/08/14 – AEC : le numérique a son agence en Aquitaine

  • 19/01/15 – Exposition "Les inventifs"

Dernière modification le mercredi, 28 janvier 2015
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.