fil-educavox-color1

Le samedi 20 janvier 2018, a eu lieu sur le campus de Talence à Bordeaux INP ENSEIRB-MATMECA pour découvrir le monde de la robotique dans sa quatrième édition hivernale. Le Robot Makers’ Day, c’est le rendez-vous aquitain des roboticiens et des coboticiens. Ouvertes à tous, étudiant, chercheur, enseignant, industriel, famille, passionné de robotique ou tout simplement curieux, ce sont les journées gratuites à ne pas manquer !

Conférences, stands, compétitions robotiques rassemblent des makers de tous âges.

Les thèmes portés par l’événement sont l’innovation technologique, la pédagogie, la création artistique, le développement économique, et bien sûr, l’humain au cœur de cette dynamique. Une trentaine de stands makers présents ont fait découvrir leur univers, partager, échanger, le tout en s’amusant. 

20012018 MG 9482

Pourquoi le Robot Makers’ Day ?

"L’événement Robot Makers’ Day a été créé dans divers objectifs :

Sans doute l’une des premières raisons mise en avant par les enseignants : la robotique intéresse les jeunes! Le simple fait de présenter le robot mobilise tout de suite l’attention et souvent fascine même les plus réticents à l’apprentissage des sciences et des techniques.

Le projet robotique est un objet complexe : sa conception nécessite notamment des compétences en mécanique, en informatique, en électronique et en design. Il est amené à évoluer dans un environnement réel et donc complexe. Il nécessite et donc favorise le travail en équipe. Ces mêmes raisons nécessitent même très tôt d'initier nos jeunes apprenants à la conduite de projets afin de réussir les nouveaux défis robotiques.

La robotique associée à l’intelligence artificielle est vue par certains comme l’une des trois grandes révolutions technologiques majeures de ce siècle avec les nanotechnologies et les biotechnologies. Enseigner les sciences et la technologie en s’appuyant sur la robotique, c’est faire le pari de l’avenir, le pari de l’innovation technologique.

La disponibilité récente à de faibles prix des composants nécessaires au robot (capteurs, actionneurs, processeurs) ainsi que de nouvelles techniques de fabrication (impression 3D) rendent facilement accessibles ces matériels pédagogiques. Il en découle une grande offre de kits robotiques éducatifs qui sont souvent produits en open source et bénéficient de communautés ad hoc.

Les FabLabs et autres tiers lieux outillés constituent le lieu idéal pour accueillir ces communautés pédagogiques robotiques naissantes. Leur utilisation peut permettre de rapprocher des acteurs provenant de territoires ou d’établissements qui s’ignoraient.

Comme toutes les grandes révolutions technologiques, la robotique pose des problèmes d’éthique qu’il est intéressant d’aborder avec les élèves.

Voir un robot réaliser une tâche dans le monde réel, permet de découvrir concrètement sa complexité et son caractère hasardeux : l’imprécision d’un capteur, la faiblesse d’un actionneur, la fragilité d’un moteur. De plus, il s’agit d’une bonne formation à la résolution de problèmes et un bon exemple de passage de la théorie à la pratique. "

La FIRST LEGO League

La FIRST LEGO League est un challenge robotique créé en 1998.

Aujourd’hui organisé dans 88 pays, il rassemble plus de 250 000 jeunes de 9 à 16 ans. L’objectif de ce challenge est de susciter l’intérêt des jeunes (filles et garçons) pour les sciences et la technologie.

5 rencontres régionales sont organisées cette année à Armentières, Bordeaux (samedi 20 janvier 2018 à ENSEIRB-MATMECA), Meudon, Nevers et Saint Étienne. Le concours national aura lieu le 17 mars 2018 à Bordeaux. Les 3 premières équipes des concours régionaux concourent au national.

C'était donc la rencontre à Bordeaux.

20012018 MG 9527

Pourquoi la FIRST LEGO League ?

  • Pour aider les élèves à développer leur créativité, leur autonomie, à travailler en équipe, à communiquer et à identifier le travail des professionnels de la thématique.
  • Pour utiliser des outils informatiques : logiciels de communication (preao et web), logiciels de programmation (réalisation des missions du robot), logiciels de création (équipement du robot et travail des médias).

Il s'agit de concevoir et de  réaliser des programmes et des accessoires d’un robot pour qu’il réalise différentes missions sur une piste.

De concevoir et de réaliser une présentation multimédia pour exposer au jury des solutions innovantes sur la thématique du concours.

20012018 MG 9502

La compétition

Le jour du concours, les équipes sont évaluées sur 4 épreuves.

Chacun de ces volets incarne une valeur importante pour le travail scientifique et auront la même importance pour le calcul final des scores.

  • Épreuve de robotique :

Chaque équipe fait trois matchs et donc, rencontre 3 adversaires. Le robot a 2,30minutes pour réaliser le plus de missions possibles. Seul le meilleur des 3 matchs sera retenu pour l’attribution des points sur cette épreuve.

  • Épreuve du projet :

Chaque équipe passe devant un jury et présente en 5 minutes :

- sa problématique sur le thème du concours,
- les solutions innovantes qu’elle propose pour y répondre,
- les personnes contactées pour obtenir des informations.
  • Épreuve du design :

L’équipe va présenter ses choix techniques pour que le robot puisse réaliser les missions. Le jury évalue la qualité et l’efficacité des accessoires, des équipements et des programmes du robot.

  • Épreuve d’esprit d’équipe :

Le jury teste la cohésion des membres de l’équipe en les mettant face à une problématique. Il cherche à connaître l’historique du travail de groupe, les compétences, l’implication et les responsabilités de chacun.

20012018 MG 9497

Alors...Rendez-vous le 17 mars 2018 pour la Finale nationale et de mai à Juillet pour les Rencontres internationales !

Dernière modification le jeudi, 08 février 2018
Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice- président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Président d'Aquitaine Europe Communication, délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007-

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.