fil-educavox-color1

Ils ont tous dit avec beaucoup de chaleur leurs remerciements qui à leur maître, leurs professeurs, leur CPE, leur infirmière, leur chef d'établissement, pour les avoir accompagnés dans ce concours "mobilisons nous contre le harcèlement" organisé par le Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Les huit équipes lauréates de cette deuxième édition du concours étaient réunies au lycée Henri IV pour recevoir leurs prix des mains de la ministre.
Mais l'émotion était aussi réelle chez tous les éducateurs accompagnateurs convaincus des potentialités créatrices des élèves, de leur capacité d'engagement, d'initiative et de production.
« L'engagement des élèves témoigne de leur envie de s'investir dans des projets concrets dénonçant le rejet de l'autre, l'atteinte à la dignité, les discriminations et plus largement le refus des différences, qu'elles soient réelles, supposées ou inventées. » affirme Najat VALLAUD BELKACEM qui n'a pas caché, comme c'est d'ailleurs toujours le cas lorsqu'elle rencontre des élèves, le plaisir qu'elle éprouve à être parmi eux.

 

Et c'est bien dans cette pédagogie du côte à côte que les enseignants font des élèves, de l'école élémentaire au lycée, de véritables acteurs de leur apprentissage.

Le règlement du concours demandait aux élèves la réalisation d'un support de communication accompagnant le projet de lutte contre le harcèlement qu'ils souhaitaient mener dans leur établissement. Les participants qui devaient envoyer leur production ainsi que leur projet au référent harcèlement de leur académie avant le 30 janvier dernier, avaient le choix entre deux supports : une affiche comportant obligatoirement un élément de texte, de type slogan ou une vidéo d'une durée maximale de 2 minutes.
Dans la classe de seconde du lycée Le Verrier de Saint-Lô dans l'académie de Caen les sept élèves lauréats de la meilleure vidéo catégorie lycée ont décidé de partager leur prix avec les autres groupes de la classe qui se sont également engagés dans le concours sous l'impulsion des enseignants et ont produit au total cinq vidéos et une affiche.


Le jury national co-présidé par Edgard Mathias, président de la MAE (Mutuelle Assurance de l'Éducation), partenaire de cette action, et Éric Debarbieux, délégué ministériel à la prévention et à la lutte contre les violences en milieu scolaire a récompensé un lauréat par tranche d'âge et par support. Les huit lauréats nationaux ont reçu chacun un prix de 2 000 euros pour accompagner la mise en œuvre de leur projet.

Claude TRAN


Meilleure affiche, catégorie primaire ex-æquo: École primaire «Les noisettes» , académie de Toulouse

Meilleure affiche, catégorie 6e-5e : Collège du Château , académie de Rennes

Meilleure affiche, catégorie 4e-3e : Collège Albert-Camus, académie de Toulouse

Meilleure affiche, catégorie lycée : Lycée polyvalent Pointe Noire, académie de la Guadeloupe

Meilleure vidéo, catégorie primaire ex-æquo : École primaire Henri-Wallon, académie de Lille

Meilleure vidéo, catégorie primaire : École primaire Rothschild 2 Application, académie de Nice

Meilleure vidéo, catégorie 6e-5e : Collège du Batsberg, académie de Strasbourg

Meilleure vidéo, catégorie 4e-3e : Collège La Guicharde, académie de Nice

Meilleur vidéo, catégorie 4e-3e : Collège Marcel André, académie d'Aix-Marseille

 

Dernière modification le samedi, 02 mai 2015
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.