fil-educavox-color1

Enfin les librairies rouvrent - Du cap aux grèves de Barbara Stiegler

Acheter un livre, c’est un échange avec un libraire disponible à votre écoute, c’est une rencontre littéraire et culturelle : l’achat par clic en est une forme de déni.

Ce contact relationnel provoque le désir ou l’achat d’un livre que nous n’avions pas prévu. N’est-ce pas là une part de notre vie culturelle qui vient compléter les spectacles vivants. Le cinéma en fait partie quand il est un spectacle collectif qui provoque débats et confrontations.

En savoir plus...

"Un avenir pour le service public ", éditions Odile Jacob.

Comment combler le fossé qui s’est ainsi creusé entre Etat et société ? Sébastien Soriano prévient : « on ne gavera pas le pays comme une oie à renfort d’écologie, de numérique, de relocalisation et même de solidarités ! ». Ces transformations majeures doivent advenir par la base. Ce qui suppose de reléguer au passé les figures de l’Etat autoritaire et de l’Etat prestataire et de construire un Etat partenaire. Un « Etat en réseau » précisément, capable d’entraîner les forces du pays pour relever les grands défis de l’époque.

En savoir plus...

Questions à Nathalie Sonnac, Présidente du Comité d’éthique des données d’éducation

" La crise sanitaire due à la pandémie de COVID-19 a nécessité la mise en place d’une continuité pédagogique hors école en utilisant massivement et de façon accélérée les outils numériques. Au-delà des objectifs de continuité, d’inclusion et d’équité indispensables à la réussite de cette transition, le recours massif aux outils numériques avec ses usages nouveaux ou renforcés s'est accompagné d'un accroissement des risques déjà existants et a mis en lumière des enjeux d’éthique qu'il convient de souligner " [1]. Nathalie Sonnac, Membre du  Conseil supérieur de l’audiovisuel, Présidente du Comité d’éthique des données d’éducation a présenté l'avis du comité lors des Rencontres des Etats Généraux du Numérique Educatif.

En savoir plus...

Le doute, entre danger et nécessité

Par Fabien Pont, médiateur Journal Sud-Ouest : Le doute peut-il conduire  à une saine recherche de la vérité ou, au contraire saper notre vivre ensemble, voire les fondations mêmes de la démocratie?  Existe-il une frontière entre doute et complotisme ? Dans un monde où la voix de chacun peut être entendue par un très grand nombre d’individus, la parole des institutions est remise en cause; celle de la classe politique –mais ce n’est pas nouveau, est contestée.

En savoir plus...

Perdu.e.s enTransitions !

L’accumulation des faits et des informations déstabilisantes de ces dernières semaines nous plongent dans une perplexité de plus en plus grande quant à nos capacités à trouver espoirs, enthousiasmes et foi en la nature humaine ! Nous voilà perdu.e.s en transitions !

En savoir plus...

La fabrique du doute

Avant le doute scientifique existe le doute personnel. Si le doute scientifique et le scepticisme font appel aux connaissances pour résoudre une controverse à partir d’une proposition argumentée ou pour mettre à distance une croyance par la pratique cognitive d’une méthode, le doute personnel résulte de la conjoncture de facteurs psychologiques et sociaux. Le plus souvent il est créateur d’une angoisse qui peut se manifester par des comportements de crainte, d’égarement décisionnel, de soumission à une autorité.

En savoir plus...

Traumatismes, stress et enseignement : Prévention des risques psycho-sociaux en milieu scolaire

Qu’est-ce qui déclenche la peur, l’anxiété voire le stress ? L’incertitude ! La période actuelle n’est qu’incertitude(s) pour le milieu enseignant, ce qui génère des émotions négatives ou contradictoires, diminuant ainsi confiance et motivation. Un cercle vicieux que l’on peut essayer, non pas de rendre vertueux, mais moins néfaste en attendant de sortir de la phase traumatique que nous vivons de plein fouet.

En savoir plus...

Pourquoi croyons nous à n’importe quoi ?

Francois Dubet : Le doute et l’esprit critique sont des vertus épistémologiques et démocratiques élémentaires. Nous l’avons tous appris au lycée, le doute est au principe de la connaissance scientifique : il faut refuser l’évidence des choses, transformer les certitudes en questions, expérimenter, vérifier, chercher des preuves afin de tenir pour vraies des connaissances jusqu’à ce qu’elles soient remises en cause. L’esprit critique du citoyen vise à se méfier des arguments d’autorité, à exercer son propre jugement, à discuter des arguments et des « bonnes raisons » de ceux qui nous gouvernent.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.