fil-educavox-color1

Nous venons de vivre une année scolaire très riche en évènements organisés autour du numérique et qui témoignent d’une période aussi féconde que disruptive. L'An@é est de ceux qui participent à la construction des réflexions, donne la parole aux acteurs, propose des événements. Partenaires ou à l’initiative de nombre de ces manifestations, nous sommes au croisement de tous ces changements et à même d’en sentir la richesse tout en les mettant en perspective.

En tant qu’acteurs nous sommes impliqués dans un fourmillement, de projets de plus en plus innovants et plus en plus transversaux.

Le numérique envahit tous les champs de l’éducation et tous les pans de la société.

C’est cette diversité qui irrigue les projets motivés par la volonté de se renouveler sans cesse pour répondre de mieux en mieux aux besoins qui se créent et aux questionnements qui se font jour,  avec la nécessité d’avoir un coup d’avance sur les évolutions que l’on pressent c’est à dire justement de se projeter.

Ces actions permettent de lier littérature et robotique pour des enfants de 3 à 5 ans, de lier numérique et patrimoine avec des articles dans Wikipédia, de lier cinéma et pédagogie dans un même festival,  de lier numérique et éducation au développement durable de créer des cartes subjectives… ce n’est pas tout : le numérique y sert à mêler musique et graphisme ou gestuelle et graphisme mais aussi à permettre à chacun de laisser une trace mémorielle. Ces actions veulent toucher tous les publics : enfants, mais aussi parents, mais aussi enfants autistes, mais aussi publics empêchés des centres de détention… Il s’agit pour tous d’entreprendre pour apprendre, pour renforcer l’estime de soi.

Ce n’est pas pour autant que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et, si le côté loisir du numérique se développe, les véritables enjeux semblent de moins en moins bien compris.

Ce sont ainsi des tensions qui s’expriment au sein des ministères, ce sont les faiblesses récurrentes de débits dans les territoires, ce sont des problèmes de diffusion des ENT, ce sont des emprises commerciales de plus en plus fortes sur l’éducation et la société, ce sont des modes que l’opinion amplifie au travers des réseaux sans recul suffisant, ce sont des métiers qui disparaissent. Ces mauvais fonctionnements, à divers niveaux, sont à mettre au compte d’une trop forte concentration des pouvoirs qui induit une inadéquation tout aussi importante de la gouvernance et à l’exclusion, de fait, de certaines franges de la population pour des raisons de géographie, d’âge, ou de condition sociale.

Il convient alors de " revenir aux fondamentaux " de mettre de l’humain dans tout cela, de l’humain et de l’éthique pour savoir où l‘on va et quelles valeurs on porte.

L’organisation territoriale est fondamentale pour ce relais humain au numérique.

En effet, les territoires se posent maintenant la question du numérique sous l’angle des usages et des développements. Il convient aussi d’intégrer dans notre réflexion le décalage entre le temps technologique et le temps sociologique. Le temps technologique est aisé à baliser, à mesurer, il y a grosso modo tous les 4 ou 5 ans une innovation technologique à même de modifier la vie de tous les gens et les comportements de chacun (ordinateurs personnels, web, Smartphone,  réseaux sociaux, intelligence artificielle, robots, boites vocales, assistants personnels..). 

Par contre semble beaucoup plus flou et plus long le temps des transformations sociologiques induites (mode de pensée, rapport aux autres, démarches d’apprentissage, organisation du travail). La prise de conscience de ces décalages inévitables peut aider à ne pas se désoler d’une supposée lenteur et de prendre justement le temps de définir nouveaux contenus et nouveaux apprentissages pour les expérimenter et les diffuser.

Tout est possible certes, mais il nous faut réellement prendre les choses en mains pour que le possible se transforme  en une réalité voulue par le plus grand nombre.

Une nouvelle année scolaire est prête. Les acteurs de l'Ecole que nous sommes vous invitent à co-produire sur Educavox, à faire que cet outil offert à tous grâce à tous ceux qui participent à cette réflexion indispensable aux enjeux d'aujourd'hui, soit un de ceux qui accompagnent les mutations nécessaires.

Vous souhaitez vous aussi apporter témoignages, analyses, partager vos ressources, être un correspondant pour votre région, votre secteur d'activité ? Ce média est pour vous ! N'hésitez plus !

An@é

Association Nationale des @cteurs de l'Ecole

Dernière modification le dimanche, 12 août 2018
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.