fil-educavox-color1

L’institut des science des données ouvre à Bordeaux

En Septembre 2018, l’Institut de Science des Données, la toute première école privée en science des données ouvre ses portes à Bordeaux. Fondée par Antoine MONCHECOURT et Liliane BARA, cette nouvelle école propose des offres de formation pour les Data Analysts et Data Scientists de demain, à travers l’enseignement de compétences qui sont à l’heure actuelle particulièrement recherchées par les recruteurs.

En savoir plus...

"Appuyer l’autonomie et la singularité de chaque jeune : un challenge pédagogique"

Créée et soutenue par la Communauté d'Agglomération Pays Basque depuis 1999, l'antic - association à but non lucratif (loi 1901) est une structure qui expérimente, enrichit la culture numérique et développe les usages numériques sur le territoire. Les 9èmes Rencontres Numériques se sont déroulées le 5 juillet 2018 à l’Université des Métiers de Bayonne où ont été présentées plusieurs expérimentations pédagogiques et initiatives éducatives pour répondre aux nouveaux enjeux d’éducation et de formation.

En savoir plus...

Les technologies peuvent-elles modifier la forme universitaire ? Certainement !

Publié par Jean-François Céci sur https://journals.openedition.org/dms/2356 Distances et Médiations des Savoirs : Dans l’article initiateur de ce débat (Peraya, 2018), il est question d’étudier la forme universitaire à l’intersection des trois niveaux d’analyse systémique (le niveau micro du terrain pédagogique, le niveau méso de l’établissement ou de la politique éducative locale et le niveau macro de la politique éducative nationale) et des trois niveaux de changements définis par Prost (2013, évoqué par Peraya, 2018) : les changements mécaniques visant à rendre plus efficace un dispositif pédagogique, les changements organiques se situant au niveau de l’organisation du système éducatif et enfin les changements structurels ou paradigmatiques questionnant directement les fonctions régaliennes de gouvernance de l’institution.

En savoir plus...

Quel avenir pour les classes préparatoires françaises ?

Texte actualisé juin 2018 - Critiquées par certains mais adulées par d'autres, de plus en plus concurrencées par des voies différentes d'accès aux grandes écoles, menacées de disparition pure et simple par les uns quand d'autres se montrent prêt à les défendre bec et ongle ... Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) françaises font débat. Dans l'article qui suit, nous vous proposons d'en découvrir les termes, et nous nous risquerons à une prédiction (qui n'engage que nous) sur le sort qui pourrait leur être réservé dans l'avenir.

En savoir plus...

" Mon Entreprise Sociale et Solidaire à l'Ecole " : Préparer la rentrée scolaire

Les acteurs éducatifs s'engagent dans des projets citoyens et entrepreneuriaux - 3ème édition du dispositif « Mon ESS à L'Ecole » - L'association L'ESPER renouvelle son programme « Mon Entreprise Sociale et Solidaire à l'Ecole » à destination du personnel éducatif et leurs élèves souhaitant s'engager dans des projets d'éducation à l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) à la rentrée scolaire 2018. « Mon ESS à l'Ecole » propose d'expérimenter la création d'une entreprise de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) en classe dans des collèges, lycées et maisons familiales rurales.

 

En savoir plus...

Espe Aquitaine : " Développer la créativité "

Au Forum Educavox, l'ESPE d'Aquitaine était fort présent. Présentation d'EirLab, avec E-Fran Persévérons, espaces  de formation, de recherche et d'animation numérique qui fera l'objet d'une autre publication et la venue des enseignants stagiaires avec leurs projets numériques, pitchs et vidéos, niveau école, collège, lycée, université, témoignages d'une grande richesse pédagogique. 

En savoir plus...

La réforme du lycée professionnel : d'indéniables avancées, mais aurait pu mieux faire !

Après les réformes des voies générales et technologiques des lycées, c'est au tour de la voie professionnelle de se transformer. Cela a été annoncé très officiellement le 28 Mai 2018. Rappelons que cette réforme concerne les près de 670000 élèves que cette voie d'études secondaires accueille chaque année (540000 en vue d'un baccalauréat professionnel, 115000 en filière CAP, 8000 en mentions complémentaires diverses et autres formations professionnelles), ainsi que leurs parents, les 70000 professeurs qui interviennent dans l'un des 1500 lycées professionnels qui existent en France, et tous les partenaires (locaux, départementaux, régionaux et nationaux) qui sont engagés sur ce champ de formation, tout particulièrement les régions et les branches professionnelles.

En savoir plus...

Psychologie, orientation, éducation : 17- Ça sert à quoi un Centre public d’orientation professionnelle ?

En ces temps de projet de suppression des CIO[1] il n’est pas inintéressant de revenir à l’utilité des centres d’orientation. Pour cela je m’appuie comme toujours sur André Caroff, qui, dans son livre[2]a proposé une présentation du décret du 10 octobre 1955, et de son article 4. Dans un deuxième temps on survolera l’évolution de l’utilité des CIO pour s’interroger sur le projet de leur suppression ? 

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.