fil-educavox-color1

Guillou Michel

Guillou Michel

Naturaliste tombé dans le numérique et l’éducation aux médias... Observateur du numérique éducatif et des médias numériques. Conférencier, consultant.
URL du site internet: http://www.culture-numerique.fr/

Formation : du solutionnisme simpliste des élites supposées au désarroi des pionniers

L’actualité est ainsi faite que des événements sans guère de rapport entre eux viennent s’entrechoquer et donner un curieux éclairage à la manière dont l’école opère sa transformation numérique. C’est ainsi que le titre d’un article du magazine Challenges a titillé ma curiosité « Former les enseignants et les élèves au numérique: une priorité ». Prometteur, n’est-ce pas ? Il s’agissait, dans un cahier préparatoire aux présidentielles, d’interroger des décideurs sur les grands sujets du moment. On allait avoir l’avis autorisé, pouvait-on le supputer, du directeur de Télécom ParisTech et on se pourléchait les babines à l’avance…

En savoir plus...

Quand le ministère vous explique sans rire qu’il est possible de faire le choix du numérique…

Pour ma part, l’affichage et l’annonce m’avaient échappé. J’avais pourtant vaguement remarqué la chose dans un billet de mai dernier (1). Mais c’est à la lecture d’un tweet récent qui semblait vouloir valoriser l’opération et le questionnement que j’ai redécouvert cette curieuse page en ligne qui s’insère dans la présentation générale du plan numérique pour l’éducation.

En savoir plus...

Mon manuel scolaire numérique idéal est vide… ou presque

Les choses sont ainsi faites qu’on est parfois amené, par les hasards d’une annonce publique puis d’une discussion, à dire ce que l’on pense de tel ou tel sujet, sur lequel on ne s’était pas encore fait d’avis argumenté. Il s’agissait ce jour-là du manuel scolaire. Mon interlocuteur montrait un franc enthousiasme à vouloir le réinventer et lui donner un nouvel élan. De mon côté, je me suis contenté d’exprimer mon doute, mon très fort doute. Pour tout vous dire, je croyais l’affaire réglée tant, depuis des années, l’édition scolaire semblait embourbée entre deux ornières : la difficulté à trouver avec le numérique un nouveau modèle économique et sa paresse congénitale à innover.

En savoir plus...

Le numérique pour l’école entre illettrisme et erreurs historiques des politiques

Certains billets sont décidément plus difficiles à écrire que d’autres. Au moment où certains font le constat d’un illettrisme numérique encore très présent et qui toucherait environ 15 % de la population, il convient de se demander si ce handicap ne frapperait pas aussi une bonne partie de l’élite politique de ce pays. Ce blogue ne manque pas d’articles qui mentionnent ce curieux état de fait, déjà relevé par ailleurs par d’autres.

En savoir plus...

Penser ne peut pas être une compétence fondamentale, alors que publier le devient

Vous méritez bien, après l’été atroce que nous avons dû subir, entre burkini et pokémon, qu’on vous raconte une histoire. Seymour Papert, décédé tout récemment, aurait été, nous dit Wikipédia, le premier — ce n’est pas ce qu’il a fait de mieux, vive Logo ! — ou un des premiers à parler de « computationnal thinking » curieusement traduit en français par « pensée computationnelle ». Sauf erreur de ma part, en effet, « to think » signifie davantage réfléchir que penser.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.