fil-educavox-color1

Communiqué : Le rebond des élèves de CP entre septembre 2020 et janvier 2021 - Les évaluations nationales de mi-CP 2021 se sont déroulées du 18 au 29 janvier. Ces évaluations, dans le contexte exceptionnel que nous traversons depuis un an, revêtent un caractère particulièrement important car elles permettent de mieux distinguer les acquis des élèves et ainsi de continuer à mieux les accompagner dans l’apprentissage des savoirs fondamentaux.

Depuis septembre, les professeurs des écoles se sont attachés à résorber les écarts qu'avait pu entraîner la période de confinement et à retisser les fils des apprentissages. Les résultats publiés aujourd'hui prouvent que tous leurs efforts ont portés leurs fruits et confirment l'importance du travail fait en classe, en présentiel, pour les élèves.

Les principales conclusions de ces évaluations.

À la rentrée 2020 les résultats de début CP révélaient une baisse, tant en français qu’en mathématiques, qui touchait tous les secteurs d’enseignement. Comme on pouvait s’y attendre du fait  du  confinement,  les  écarts  entre  le  secteur  hors  éducation  prioritaire  et  le  secteur  de l’éducation prioritaire augmentaient.

Aujourd’hui, à la mi-CP 2021, cette baisse a été rattrapée et les difficultés, compensées.

- On constate en effet une amélioration des résultats en mathématiques quel que soit le secteur d’enseignement, par rapport à l’évaluation de la mi-CP 2020.
- Pour ce qui concerne le français, une amélioration est constatée dans l’enseignement public hors éducation prioritaire, dans les réseaux d’éducation prioritaire (REP) et dans l’enseignement privé.
- Dans  les  réseaux  d’éducation  prioritaire  renforcés  (REP+),  si  les  résultats  sont  plus variables,  on  observe  globalement  une  stabilisation des  compétences  testées :  les élèves ont retrouvé le niveau de compétence de janvier 2020.
- En  parallèle,  depuis  la  rentrée  scolaire,  les  écarts  entre  écoles  hors  éducation prioritaire et écoles en éducation prioritaire diminuent, et ce de façon plus marquée que l’an dernier.
- Pour autant on constate des écarts entre les écoles en éducation prioritaire (REP et REP+) et les autres écoles supérieurs à ceux constatés à la mi-CP en janvier 2020. Ce constat doit être mis en regard de la hausse des écarts entre secteurs observée en début de CP à la rentrée 2020 par rapport à la rentrée 2019.

Ces différents éléments sont publiés par la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, et sont consultables à l’adresse suivante :

https://www.education.gouv.fr/evaluations-2021-point-d-etape-cp-premiers-resultats-322673

1.  Résultats détaillés

Français

À mi-CP, en 2021, les exercices pour lesquels les niveaux de maîtrise sont les plus élevés concernent la compréhension de phrases à l’oral (83,5 % de maîtrise), la connaissance du nom des lettres et du son qu’elles produisent (87,7 %) et la manipulation des phonèmes (84,6 %).

En lecture à voix haute, d’une manière générale, on peut considérer qu’à mi-CP un peu moins de 10% des élèves ne sont pas du tout entrés dans la lecture (épreuves de lecture de mots et de lecture de texte).

Ceux dont on peut considérer qu’ils sont entrés correctement dans la lecture (groupe au-dessus du seuil 2) représentent un peu plus des trois quarts des CP.

Pour l’écriture de syllabes ou de mots dictés, plus de trois élèves sur quatre réussissent correctement les exercices proposés. En milieu de CP, moins d’un élève sur dix (7,9 %) n’est pas encore en capacité d’encoder des syllabes, c’est-à-dire de les composer et les transcrire.

Enfin, l’exercice évaluant la lecture et la compréhension en autonomie de phrases est celui pour lequel la maîtrise est la moins affirmée (65,6 %).

Répartition des élèves dans les groupes selon le domaine évalué en français en milieu CP en janvier 2021

CP 20210309

Mathématique

Dans le domaine de la résolution de problèmes, les difficultés constatées en début de CP, comme en début de CE1, se confirment pour les élèves de CP à mi-parcours. Un peu plus de la moitié des élèves seulement (55,7 %) présentent une maîtrise satisfaisante. Il s’agit du domaine pour lequel le niveau de maîtrise est le moins affirmé.

Pour les exercices d’addition en ligne, on constate que plus de 30 % des élèves ont beaucoup de difficultés ou ne réussissent pas à effectuer au moins 5 des 10 calculs proposés. Pour ceux de soustraction en ligne, plus de 20 % des élèves à mi- CP ne parviennent pas à réussir 4 sur les 10 calculs proposés.

En écriture des nombres sous la dictée, un peu plus de 80 % des élèves sont en mesure d’écrire la plupart des nombres proposés (au moins 8 sur 10). Pour l’exercice de placement d’un nombre sur une ligne numérique (Associer un nombre à une position), peu familier, près de 70 % des élèves  présentent  une  maîtrise  satisfaisante.  Enfin,  l’exercice  consistant  à  comparer  des nombres est le mieux maîtrisé par l’ensemble des élèves (86,3 %).

Répartition des élèves dans les groupes selon le domaine évalué en mathématiques en milieu de CP en janvier 2021

CP 20210309 2

2. Évolution des résultats entre 2020 et 2021

Français

En milieu de CP, en français, on observe une progression sensible des résultats entre 2020 et 2021, à l’exception de la compréhension de phrases à l’oral. Ainsi, dans le domaine de la lecture, la proportion d’élèves situés au-dessus du seuil 2 présente une évolution positive, de l’ordre de deux points. Pour l’écriture de syllabes dictées, la progression est de 1,4 point. Pour l’écriture de mots, elle est de 1,7 point et pour la compréhension de phrases lues seul, elle est de 1,9 point.

Répartition des élèves dans les groupes dans les domaines comparables en français en milieu de CP en 2020 et 2021

CP 20210309 3

En  mathématiques,  si  l’on  considère  la  proportion  d’élèves  situés  au-dessus  du  seuil  2,  on observe des évolutions positives d’environ deux points par rapport à 2020 dans quatre domaines : « additionner », « soustraire », « écrire des nombres entiers » et « résoudre des problèmes ». Les résultats sont plus stables pour l’exercice de placement d’un nombre sur une ligne numérique (Associer un nombre à une position) et celui concernant la comparaison de nombres.

Répartition des élèves dans les groupes dans les domaines comparables en mathématiques en milieu de CP en 2020 et 2021

CP 20210309 4

3. Résultats selon le sexe

Dans l’ensemble, les constats sont de même nature en 2020 et en 2021, les filles obtiennent de meilleurs résultats en français, alors qu’en mathématiques, la tendance est inversée.

En français, les écarts sont favorables aux filles. Seuls les exercices de lecture à voix haute font exception. Les écarts sont stables entre 2020 et 2021. Ils se réduisent cependant en écriture de mots, domaine dans lequel les garçons progressent davantage.

En mathématiques, les écarts en faveur des garçons se confirment en 2021, même s’ils sont un peu moins marqués qu’en 2020 en addition et en écriture de nombres entiers.

4. Résultats selon le secteur d’enseignement

Français, résultats 2021 selon le secteur d’enseignement

Dans le secteur public, les élèves des écoles d’éducation prioritaire ont une maîtrise moins affirmée pour l’ensemble des domaines évalués en français.

L’écart le plus important concerne la compréhension orale : l’exercice « Comprendre des phrases lues par l’enseignant » révèle 23,7 points de différence entre les proportions d’élèves de REP+ et ceux du public hors EP présentant une maîtrise satisfaisante.

Pour  la  lecture,  les  écarts  entre  REP+  et  public  hors  EP  existent  mais  sont  moins élevés (respectivement 13,2 points et 14,1 points pour la lecture à voix haute de mots et de texte).

C’est également le cas pour l’écriture de syllabes ou de mots dictés (respectivement 10,3 et 11,5 points) et pour ce qui concerne le principe alphabétique (connaissance des lettres et des sons associés) et la conscience phonologique (respectivement 7,4 et 11,5 points d’écart).

Mathématiques, résultats 2021 selon le secteur d’enseignement

On observe également des écarts de performances selon le secteur de scolarisation.

Les exercices pour lesquels les écarts entre éducation prioritaire et hors éducation prioritaire sont les plus faibles restent, comme en 2020, ceux d’écriture ou de comparaison de nombres : respectivement 7,3 et 9 points de différence entre REP+ et public hors EP pour ces exercices. La rupture entre éducation prioritaire et autres secteurs apparaît plus nettement pour les exercices de soustraction (16,5 points) et de résolution de problèmes (17,1 points).

Source : Ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

Ces différents éléments sont publiés par la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, et sont consultables à l’adresse suivante :

https://www.education.gouv.fr/evaluations-2021-point-d-etape-cp-premiers-resultats-322673

Dernière modification le mardi, 09 mars 2021
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.