fil-educavox-color1

Low tech, industrie circulaire, écoconception, RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), le techno-discernement des entreprises devient incontournable pour contribuer à l'avenir bas carbone et écoresponsable des filières économiques. Dans quelle mesure les entreprises s'emparent-elles de ce changement de modèle ?

Le 8 avril, une conférence, animée par Antoine CHOTARD  qui accompagne les transitions et l'innovation au service des acteurs économiques de la Nouvelle-Aquitaine, fut organisée, au Conseil Régional de la Nouvelle-Aquitaine par l' ADI (L'Agence de Développement et d'Innovation de la Nouvelle-Aquitaine).

Low tech, industrie circulaire, éco conception, responsabilité sociale des entreprises

Le techno-discernement des entreprises devient incontournable pour contribuer à l’avenir bas carbone et éco-responsable des filières économiques. Le coup est parti mais les entreprises s’emparent-elles vraiment de ce changement de modèle ? Rien n'est moins sûr.

Mais les témoins présents, comme l'entreprise florissante MATERRUP, qui produit un béton bas carbone depuis les Landes, démontrent que non seulement l'évolution de la planète ne nous donne plus le choix mais également que les entreprises soucieuse de leur impact net positif sur l'environnement sont aussi des entreprises qui recutent plus facilement des profils pointus d'ingénieurs mais aussi des techniciens et ouvriers motivés par des projets empreints d'une raison d' environnementale et sociale.

Elle démontrent également que les politiques publiques de soutien à l'innovation technologique mais aussi environnementale comme celle de la Région Nouvelle-Aquitaine amplifie ce mouvement d'entreprises plus responsables et contributives.

1 apture décran 2022 04 19 145845

Les personnes intervenantes :

Philippe BIHOUIX, Directeur de l' AREP ( Agence d'architecture pluridisciplinaire international, filiale de SNCF Gares & Connexions) auteur de "L'âge des low tech" où Il y prône un developpement de nouveaux modèles économiques et territoriaux empreints d'un plus grand "techno-discernement".

Julie FORT NEUVILLE, Cofondatrice de MATERRUP - Fournisseur de construction responsable - & Manuel MERCE.

Iban LIZARRALDE, Enseignant Chercheur à l' ESTIA ( École supérieure des technologies industrielles avancées)

Léa GRAU, Étudiante en double diplôme à l'Université de Wolverhampton ( Grande-Bretagne)

Sébastien NOMINE, Dirigeant de CDN / MyGroom ( Société innovante spécialisée dans le bien-être et l'hygiène dans les écuries).

Quelques points forts. Pour la totalité de la conférence c'est ici !

La synthèse et la vidéo :

https://www.adi-na.fr/actualites/la-sobriete-est-elle-lavenir-de-la-technologie.html

1 bihouixapture décran 2022 04 19 145942

Philippe BIHOUIX pense les enjeux de la transition comme incontournables :

- Question des ressources ?

- L'effet système  - Installation des infrastructures numériques ? L'impact environnemental.

- L'effet rebond ?

C'est donc quoi les Low Tech ?

- Pourquoi je produis et donc appel à la sobriété. aujourd'hui cela n'est plus un tabou.

(Facture globale des machines : Nécessité de voitures plus petites par exemple, de construire moins. Réintensifier l'existant...).

- Il faut donc l'éco-conception ! Réparer, réutiliser, transmettre ! La ville de 2050 change de logique.

- Faire de l'innovation, mais les solutions sont socio-techniques. Certains dispositifs sont certainement inutiles. Certains objets peuvent être simplifiés en technologies. 

Faire émerger de nouvelles pratiques économiques.

Comment on fait ?

- Importance de la puissance publique pour la création de filières nouvelles vers la sobriété. Peut-on faire de la pression fiscale de manière différente?

- Importance de l'Europe pour des transitions à une autre échelle.

- Inventer un nouveau système, technique, commercial et sociétal.

Quelques expériences réelles, démarches de sobriété :

1 2Capture décran 2022 04 20 173204

Julie FORT NEUVILLE :

8% du CO2 émis sur la planète est dû à l'industrie du béton ... urgences d'immédiateté, aurons nous assez d'énergie ? A quel coût ?

- Solution de rupture à mettre en place pour fabriquer le béton. (argile crue durable circuit court bas carbone...)

- Utilisation des mêmes outils. Garder technologie existante.

- Sobriété nécessaire de l’extraction d'argile.

- Rôle des petites entreprises.

- La Nouvelle-Aquitaine est la 1er région éco-responsable.

1 2 4 Capture décran 2022 04 20 181030

Manuel MERCE confirme leur stratégie éco-responsable :

- Les forêts sont importantes, indispensables. Questions de ressources, d'économie circulaire.

- Trouver une palette de matériaux en local, une multiplicité de solutions pour un écosystème plus vertueux.

Iban LIZARRALDE :

1 4 4 Capture décran 2022 04 20 181228

Estia, école d'ingénieurs :  Recherche enseignement sur les enjeux de la transition

- Mise en avant des ingénieurs de demain. 

- Comment faire les transports aériens moins polluants ?

- Comment concevoir les produits en amont ? Quels outils concevoir ?

- Prendre en compte les transferts d'impact.

- Former les ingénieurs responsables. La technologie est l'étude de la technique...

1 4Capture décran 2022 04 20 174510

Léa GRAU :

En deuxième année à l'Estai j'ai pu créer une association humanitaire et trouver du sens à mes études.

- Quels sont les enjeux climatiques ? Pression, action des étudiants pour passer à l'action, pas seumlement un engagement générique. Nécessité d'accompagner l'évolution de notre société 

- Aider à l'Aquaphonique.

- Formation pour les étudiants ingénieurs (qui sauvent la planète ) et ce qu'ils doivent apporter dans notre société.

- Prendre en compte l'évolution énergétique.

1 5Capture décran 2022 04 20 174939

Sébastien NOMINE :

Découverte d'une nouvelle manière de concevoir une écurie

- Concevoir différemment la propreté des chevaux et l'entretien, les nettoyages des cuirs.

- Eco conception au centre de nos produits, dont les séchoirs.

- Offre de service pour les réparations et machines de propreté.

- Economie circulaire au centre de nos productions.

En conclusion :

"Décalage du point de référence" : par exemple études sur la pêche mais cela marche dans tous les domaines. (Syndrome du décalage du point de référence -ou shifting baselines-, théorisé par le biologiste Daniel Pauly. Nous échouons à transmettre d’une génération à l’autre la dégradation de notre environnement, la perte de biodiversité.)

Prendre en compte de cette notion dedécalage dans notre société.

 

Des scénarios à 2050 - 2060 sont écrits mais il faut s'adapter sur notre réactivité à court terme. Dès maintenant, il s'agit de s'impliquer et croire en notre adaptabiilté extraordinaire ! Moins consommer n'est pas forcément liberticide...

Vive la sobriété.

La synthèse et la vidéo :

https://www.adi-na.fr/actualites/la-sobriete-est-elle-lavenir-de-la-technologie.html

Dernière modification le lundi, 26 septembre 2022
Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice-président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007, Président d’Aquitaine Europe Communication jusqu’en 2012. Président ALIMSO jusqu’en 2017, Secrétaire général de l’Institut du Goût de la Nouvelle-Aquitaine.