fil-educavox-color1

La rentrée, c'est pour chacune et chacun d'entre nous, une nouvelle chance, un recommencement. Effacer le tableau noir et repartir à zéro !!! Une sorte de nouveau rite purificateur qui nous offre une sorte de virginité. Nouveaux profs, nouveaux amis, nouveaux programmes, nouvelles classes...

BVA vient d'ailleurs de nous donner une photographie fidèle des sentiments que nous éprouvons vis à vis de l'institution scolaire.

C'est du lycée dont nous gardons les meilleurs souvenirs. C'est, il est vrai, l'âge de l'émancipation, de la découverte, de l'épanouissement, des premières expériences dont nous nous souvenons plus tard avec une certaine nostalgie. A l'inverse, les années  collège ne figurent pas au Panthéon de la mémoire. Poussées d'acné, transformation des corps,et des esprits avec, en prime, des programmes peu exaltants peuvent expliquer au final ce manque d'engouement. Autre enseignement de ce sondage: les Français manifestent une préférence pour l'école publique même s'ils déplorent le manque de moyens auxquels elle doit faire face. Plus grave, nos concitoyens ne croient plus à l'égalité des chances.

Allez, si nous effacions tout en ce début d'année scolaire et si nous écrivions une bonne fois pour toute, l'histoire d'une école de la République qui donne enfin ses chances à chacune et à chacun de ses enfants.

Dernière modification le mardi, 19 septembre 2017
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.