fil-educavox-color1

Une société se mesure à l'aune de sa volonté à bien protéger les bébés, les enfants, les adolescents quels que soient leur lieu de vie, leur couleur, ou leur histoire familiale. Moment essentiel dans leur développement, où émergent leur devenir, leur potentiel, la confiance dans le monde et dans la vie. Cet impératif éthique et politique est encore plus vrai pour les plus vulnérables d'entre eux, placé(e)s à l'Aide Sociale à l'Enfance.

Jadis confiée à l'église et aux associations caritatives puis à l'Etat, cette mission incombe désormais aux départements qui en assument la plus large part. Or, les budgets s'avèrent insuffisants, les différences de traitement et de gestion diffèrent d'une collectivité à l'autre. Cette charge ne fait malheureusement plus consensus pour tous les acteurs qui oeuvrent dans le secteur de l'aide à l'enfance en grande difficulté.

Nous ne devons plus fermer les yeux devant les scandales qui secouent régulièrement ces institutions et dont les enfants sont les victimes innocentes.Assurer leur protection est un devoir, ce qui suppose des budgets de fonctionnement conséquents, des professionnels bien formés, reconnus, valorisés, supervisés tout au long de leur carrière, en capacité de travailler avec les autres acteurs, du secteur éducatif par exemple.

Maintenir cet accompagnement jusqu'à 21 ans systématiquement, voire 25 ans, véritable entrée dans l'âge adulte.Ainsi pourrons-nous peut-être mieux protéger tous les enfants, en particulier les plus fragiles, seul antidote au désespoir, à l'errance,et à la violence. Le lien social n'en sera que plus fort!!!

Dernière modification le samedi, 07 mars 2020
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.