fil-educavox-color1

« Google City » de Toronto : les raisons d'un échec

Dans une tribune publiée dans Les échos, co-signée par l’équipe de recherche de l’Observatoire Netexplo, voici une mise en perspective de l’importance d’une nouvelle gouvernance des données pour les villes et de l’importance du respect de la vie privée des citoyens. Les raisons de l’échec de la « Smart City Google » à Toronto sont particulièrement à connaitre ! Cette décision peut apparaître anecdotique dans le contexte mondial actuel de catastrophe sanitaire, économique et sociale, en pleine pandémie. Nous pensons cependant qu'il s'agit d'une alerte importante sur l'utilisation des données massives, à retenir et prendre en compte pour « l'après Covid-19 ».

En savoir plus...

L'école d'après

Au-delà de l'ouverture des écoles, même progressive voulue par le gouvernement, après le 11 mai, se pose une question : pour qui faire ? Bien sûr, le devoir d'humanité et de solidarité vient immédiatement à l'esprit. 

En savoir plus...

Comment un petit virus agressif change le monde

Pour cet édito du 1er mai 2020, je vous propose une suite d’extraits qui en disent beaucoup sur l’inquiétude mais également sur le sérieux et la créativité de toute la communauté éducative.  Ce que personne n’avait pu changer radicalement pendant des années, un petit virus invisible et particulièrement agressif est arrivé à accélérer de nombreuses réflexions et innovations... Souhaitons que nous sortions de ces épreuves et que les véritables urgences vitales de notre monde deviennent des priorités…

En savoir plus...

Scolariser, instruire, éduquer : Des écoles en transition

Mercredi 15 avril, le Danemark ouvrait ses crèches, ses garderies et ses écoles fermées depuis 5 semaines. Et c’est un vrai casse-tête d’en revoir la réorganisation.  En effet, la Direction de la santé du pays a décrété une série de normes inhabituelles. Avec les lavages de mains à n’en plus finir, les escaliers à sens uniques, la défense de jouer à plus de deux enfants ensemble.  Malgré toutes ces transformations de l’espace scolaire, comment se fera la classe lors de la reprise ?  

En savoir plus...

Quelles réponses éducatives de l’OCDE face à la pandémie COVID-19 ?

Fernando M. Reimers de la Global Education Innovation Initiative de la Harvard Graduate School of Education, et Andreas Schleicher[1] de la Direction de l'éducation et des compétences de l'Organisation de coopération et de développement économiques publient « Un cadre pour guider une réponse éducative à la pandémie de 2020 du COVID-19. »

En savoir plus...

Et maintenant… qu’allons-nous faire ?

Après 5 semaines de bouleversement total de notre quotidien (individuel et collectif), je me retrouve dans mon salon en ce dimanche matin, café en main, et comme bien des gens je m’informe, je lis, j’écoute, je filtre et je réfléchis. Je réfléchis au devenir, immédiat et à plus long terme, du monde de l’éducation en le superposant au devenir du monde en général. Car l’école n’est pas une institution en vase clos.

En savoir plus...

Edgar Morin: « Nous devons vivre avec l'incertitude »

Par Francis Lecompte sur CNRS le journal : Confiné dans sa maison à Montpellier, le philosophe Edgar Morin reste fidèle à sa vision globale de la société. La crise épidémique, nous dit-il, doit nous apprendre à mieux comprendre la science et à vivre avec l’incertitude. Et à retrouver une forme d’humanisme.

En savoir plus...

Un virus inégalitaire

« Salut les pauvres. Ça se passe bien dans vos 15 mètres carrés à trois ? Pour passer le temps et descendre la pression du confinement, vous pouvez toujours lire le journal de bord d'une écrivaine dans sa maison familiale à la campagne hein. On n’est pas bien là ? » C’est la réaction d’un internaute à la première page du « Journal de confinement » de l’écrivaine Leila Slimani publié dans « le Monde ». *

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.