fil-educavox-color1

Desclaux Bernard

Desclaux Bernard

Conseiller d’orientation depuis 1978 (académie de Créteil puis de Versailles), directeur de CIO à partir de 90, je me suis très vite intéressé à la formation des personnels de l’Education nationale. A partir de la page de mon site ( http://bdesclaux.jimdo.com/qui-suis-je/ ) vous trouverez une bio détaillée ainsi que la liste de mes publications.
J’ai réalisé et organisé de nombreuses formations dans le cadre de la formation continue pour les COP, , les professeurs principaux, les professeurs documentalistes, les chefs d’établissement, ainsi que des formations de formateurs et des formations sur site. Dans le cadre de la formation initiale, depuis la création des IUFM j’ai organisé la formation à l’orientation pour les enseignants dans l’académie de Versailles. Mes supports de formation sont installés sur mon site.
Au début des années 2000 j’ai participé à l’organisation de deux colloques :
  • le colloque de l’AIOSP (association internationale de l’orientation scolaire et professionnelle) en septembre 2001. Edition des actes sous la forme d’un cd-rom.
  • les 75 ans de l’INETOP (Institut national d’étude du travail et d’orientation professionnelle). Edition des actes avec Remy Guerrier n° Hors-série de l’Orientation scolaire et professionnelle, juillet 2005/vol. 34, Actes du colloque : Orientation, passé, présent, avenir, INETOP-CNAM, Paris, 18-20 décembre 2003. Publication dans ce numéro de « Commentaires aux articles extraits des revues BINOP et OSP » pp. 467-490 et les articles sélectionnés, pp. 491-673
Retraité depuis 2008, je poursuis ma collaboration de formateur à l’ESEN (Ecole supérieure de l’éducation nationale) pour la formation des directeurs de CIO, ainsi que ma réflexion sur l’organisation de l’orientation, du système éducatif et des méthodes de formation. Ce blog me permettra de partager ces réflexions à un moment où se préparent de profonds changements dans le domaine de l’orientation en France.
Après avoir vécu et travaillé en région parisienne, je me trouve auprès de ma femme installée depuis plusieurs années près d’Avignon. J’y ai repris une ancienne activité, le sumi-e. J’ai installé mes dernières peintures sur Flikcr à l’adresse suivante : http://www.flickr.com/photos/bdesclaux/ .
URL du site internet: http://bdesclaux.jimdo.com/

Apprendre à s’orienter, d’hier à aujourd’hui (VI), ou la perte de l’argumentation

Aticle initialement publié sur le blog de B Desclaux.
Sixième article développant ma conférence à Caen, NOUVEAUX PARCOURS POUR S’ORIENTER, Développer la capacité à s’orienter du collège au lycée, et tout au long de la vie.

 

En savoir plus...

Apprendre à s’orienter, d’hier à aujourd’hui (IV)

ou la déconstruction de l’autorité sur autrui - Quatrième article développant mon intervention au colloque de Caen intitulé NOUVEAUX PARCOURS POUR S’ORIENTER, Développer la capacité à s’orienter du collège au lycée, et tout au long de la vie.

En savoir plus...

Apprendre à s’orienter, d’hier à aujourd’hui (II)

Donc deuxième billet à propos de mon intervention au colloque de Caen.
Quelques réflexions à propos de la naissance de l’orientation en France en tant qu’affaire de l’Etat.

En savoir plus...

Apprendre à s’orienter, d’hier à aujourd’hui (I)

Un colloque académique était organisé le mercredi 1er avril 2015 par le SAIO de l’Académie de Caen intitulé NOUVEAUX PARCOURS POUR S’ORIENTER, Développer la capacité à s’orienter du collège au lycée, et tout au long de la vie. Mon ami Jacques Vauloup, nouvellement nommé dans le département du Calvados, IEN-IO, m’a demandé une conférence sur le thème Apprendre à s’orienter, d’hier à aujourd’hui. Alain Crindal deuxième intervenant du matin a prononcé une conférence ayant pour titre : Pour une didactique des connaissances du travail et des métiers.

En savoir plus...

L’évaluation, entre l’outil et sa fonction

Initialement publié sur mon site EducPros

Le débat actuel sur le maintien ou la suppression de la notation chiffrée me semble bien hypocrite. Le jury de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves n’a pas tranché sur le sujet et a renvoyé la patate chaude au Conseil supérieur des programmes (CSP). Michel Lussault l’a donc passée de sa main droite à sa main gauche à moins que ce ne soit l’inverse.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.