fil-educavox-color1

Il est essentiel — mais souvent difficile — d’impliquer les élèves dans leurs apprentissages scolaires. 
Pour favoriser la motivation intrinsèque, une solution possible est la publication finale de certains travaux. D’une part, en effet, cette publication promet de dépasser le cadre strictement scolaire : elle donne aux travaux une existence publique, durable et ouverte à des possibles interactions. Elle renouvelle ainsi le sens et l’enjeu des activités scolaires. D’autre part, la publication des travaux promet de construire une mémoire et une certaine culture d’établissement.

Pour publier les travaux, un site est certainement une bonne solution. Mais il faut encore promouvoir ces œuvres scolaires, en faciliter et en pérenniser l’accès. Comment faire cela ?

8745616630 37fe8-f831a
Si les travaux sont liés à des livres de la bibliothèque de l’établissement, une solution consiste àplacer dans ces livres des liens vers ces travaux. Pour simplifier la consultation de ces liens, il est alors possible d’utiliser la technologie des codes QR.
Tel est le projet pilote que j’ai réalisé dans la bibliothèque de mon établissement, avec l’aide de la bibliothécaire Mme Laurence Vossen.
Voici le dispositif concret.

  • Des codes QR contenant des hyperliens vers les réalisations des élèves sont édités et collés dans chacun des ouvrages correspondants à ces travaux.
  • Pour chaque livre, la présence d’un code QR est signalée par une étiquette standardisée apposée sur sa tranche.
  • Les codes QR sont décodables par des smartphones, des tablettes, des ordinateurs portables ou des postes fixes équipés de webcams, et renvoient directement aux ressources.
N.B. : pour optimiser et pérenniser le dispositif, chaque hyperlien renverra vers l’affichage de tous les travaux liés à un mot-clé (par exemple "Voltaire" ou "politique") sur le site de publication centralisée, garantissant ainsi l’accès aux futures publications.
Le résultat est donc l’inscription par hyperliens de ressources numériques dans les ressources matérielles (ouvrages et/ou endroits de la bibliothèque), ces ressources numériques étant produites par et pour de successives promotions d’élèves.
Si vous avez expérimenté un dispositif similaire, je serai heureux d’échanger avec vous ! François Jourde


Dernière modification le vendredi, 10 octobre 2014
Jourde François

Enseignant de philosophie en lycée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.