fil-educavox-color1

La leçon de l'erreur

L'erreur est humaine, autrement dit universelle. Le droit à l'erreur, lui, ne s'applique pas de façon uniforme à la surface du globe. En la matière, la France a sans doute beaucoup à apprendre des autres pays. En particulier pour tout ce qui touche à l'éducation. Ainsi, l'étude PISA  met en évidence une forme d'inhibition très française. Beaucoup de nos élèves, en effet, préfèrent s'abstenir de répondre ou de s'engager dans certaines épreuves plutôt que de prendre le risque de se tromper.

En savoir plus...

De l'émergence progressive d'une nouvelle conception de l'évaluation des élèves dans l'enseignement secondaire.

Dans quelle mesure l'accroissement progressif de la prise en compte du contrôle continu défavorise-t-il les élèves scolarisés dans des établissements sélectifs ? Dans un nombre de lycées encore limité, mais croissant, les parents d'élèves (surtout) et les élèves (dans une moindre mesure) n'hésitent plus à exprimer leurs craintes d'être pénalisés par un mode d'évaluation qu'ils considèrent comme étant "trop sévère", mais aussi trop strictement centré sur les notes et les classements, et qui s'attache à ne prendre en compte que le seul bilan scolaire, omettant les capacités acquises dans le cadre de ce qu'il est convenu de nommer le "développement personnel".

En savoir plus...

L’autoévaluation des établissements scolaires - Un exemple de mise en œuvre de Ahmed El Bahr

Un espace de débat et de réflexion sur le vaste chantier de l’autoévaluation ! La démarche d'autoévaluation permet aux établissements scolaires d'avoir davantage d'aisance dans l'élaboration de leur projet pédagogique, en appui d'une autonomie assumée et éclairée grâce à une évaluation plus régulière.

En savoir plus...

Méritocratie et commun

En décembre 2020, Vincent Troger, dans une tribune pour Le Monde affirmait que Le clivage entre les élites et le peuple se construit à l’école [1]. Reprenant les travaux de François Dubet et Marie Duru-Bellat, il rappelait que le principe de l’égalité des chances et de la réussite par le mérite scolaire suppose que la scolarité soit organisée comme une compétition, avec des vainqueurs et des vaincus, et non comme un effort collectif pour assurer la réussite du maximum d’élèves possible.

En savoir plus...

" Le défi d'une évaluation à visage humain "

Dépasser les limites de la société de performance. La méthode d'évaluation humaniste pour évaluer de façon techniquement efficace et éthiquement légitime. L’évaluation envahit nos vies. À chaque instant, nous sommes enjoints d’évaluer : noter un restaurant, un hôpital, nos achats ou encore des élèves, des collègues… Et nous sommes nous-mêmes sans cesse évalués, étiquetés et classés. La folie évaluative s’est emparée de notre monde, jusqu’à chercher à quantifier ce qui échappait pourtant à toute mesure, comme nos émotions artistiques ou notre bonheur.

En savoir plus...

Pix, un outil pour évaluer les compétences numériques, au cœur de l’enseignement scolaire

Pix est une ressource numérique mobilisée aux côtés des enseignants et des familles pour permettre aux élèves de travailler à distance et maintenir la continuité pédagogique sur les compétences numériques, d'autant plus indispensables dans le contexte actuel.

En savoir plus...

Faut-il aller vers plus d'encadrement de l'évaluation des élèves dans l'enseignement secondaire ?

Dans un article antérieur ("Parcoursup : les critères de classement des candidats prennent de plus en plus en compte la réputation du lycée d'origine"), mis en ligne sur Linkedin le 18 Aôut 2020, nous avons mis en lumière le fait que les évaluations des élèves, telles que réalisées dans le cadre des lycées, prennent de plus en plus d'importance au regard des modalités d'accès à l'enseignement supérieur, ainsi que pour la délivrance du baccalauréat, ce qui, aux yeux d'un nombre croissant de parents et d 'élèves, joue en défaveur de l'idée de se porter candidat en vue d'entrer dans un lycée "élitiste". 

En savoir plus...

L’évaluation un analyseur de système

Dominique Odry vient de publier chez Margada « L’évaluation dans le système éducatif » avec comme sous-titre « Ce que vaut notre enseignement »[1]. On pourrait se dire qu’il s’agit d’une mise à jour, treize après des réponses à la question de Christian ForestierClaude Thélot  et Jean-Claude Émin, « Que vaut l’enseignement en France ? Les conclusions du Haut Conseil de l’évaluation de l’école » (Stock, 2007, 295 p.). Mais l’auteur ne cherche pas à connaître la valeur de notre système, mais comment la recherche de la valeur, l’évaluation, fonctionne dans notre système. Et c’est alors que l’on s’aperçoit que cette question a envahie la totalité des fonctionnements du système.

En savoir plus...