fil-educavox-color1

 Forum Educavox 15 juin Bordeaux - Les inscriptions sont ouvertes

STAEDTLER a mis en place la Journée mondiale du coloriage, appelant ainsi à remettre le papier, les crayons et pinceaux au goût du jour, comme autant d’outils qui préparent les enfants pour l’avenir. L’objectif étant également de donner aux parents des astuces et conseils pour s’y adonner avec leurs enfants.

Le dessin, peinture et coloriage ne jouent-ils plus qu’un rôle mineur dans les chambres d’enfants français ? Les supports numériques comptent désormais parmi les loisirs préférés des enfants. Il ne s'agit pas cependant de sous-estimer l’importance du dessin et de la peinture.

Ces activités occupent une place prépondérante dans le développement de l’enfant :

• Le dessin et le coloriage développent la motricité fine

• Dessiner et peindre crée les conditions essentielles à l’apprentissage de l’écriture

• Dessiner et colorier active des connexions dans le cerveau

• Le coloriage et le dessin stimulent l’endurance

• Le coloriage et le dessin peuvent avoir un effet proche de la méditation

• Coloriages et dessins sont les « lettres » des enfants

• L’art modifie le cerveau

STAEDTLER a mis en place la Journée mondiale du coloriage

Ils rappellent ainsi que le papier, les crayons et pinceaux sont autant d’outils qui préparent les enfants pour l’avenir, l’objectif étant également de donner aux parents des astuces et conseils pour s’y adonner avec leurs enfants.

Liliane Holstein, psychanalyste, qui explique en quoi le coloriage et le dessin sont des activités fondamentales pour le développement de l’enfant :

« La patience et le contrôle de ses émotions, sont parmi les grands progrès découlant des activités de dessin et de coloriage »

Quelles compétences le coloriage et le dessin stimulent  elles ?

"En tout premier lieu, une aisance psychomotrice, par le tracé de lignes horizontales, verticales, des cercles. L’enfant découvre alors sa capacité à coor- donner ses gestes. Il développe également un don d’observation  pour pouvoir ensuite imiter ce qui l’entoure, ou représenter ses images mentales.

Par la suite, il prend beaucoup de plaisir à élaborer par la parole afin d’expliquer son dessin et raconter toute une histoire. C’est d’ailleurs une source d’interprétation et de fantaisie sans fin, qui alimente sa créativité sur tous les plans. En essayant de se souvenir puis de représenter par un dessin, un personnage, un animal, un objet, il fait travailler son cerveau pour matérialiser une pensée, une image mentale, le souvenir d’une forme. La patience et le contrôle  de ses émotions, sont parmi les grands progrès découlant des acti- vités de dessin et de coloriage. La capacité à rester statique plus de quelques minutes, est compliquée pour les enfants  de 2 à 6 ans. Les activités  de dessin mobilisent de l’attention, mais procurent aussi du plaisir. C’est cette combinaison qui aide les enfants à s’apaiser et à acquérir le goût des temps calmes et de la concentration."

Selon Liliane Holstein : " Pris dans la course folle de l’hyper activité et la vie trop stressante des adultes, les enfants sont contraints de s’adapter à des rythmes qui sont contre nature pour eux. Or, pour se construire psychiquement, les enfants ont besoin de calme et d’une alternance douce entre les périodes d’activité  par exemple jeux, école, vie sociale, sport, vie familiale et de temps calmes, pendant lesquels ils peuvent vivre à leur rythme, se reposer, avoir une activité  artistique  non imposée, lire, rêver, dessiner sans contrainte, colorier, peindre et même parfois s’ennuyer un peu, car contrai- rement à ce que l’on pense, ce que l’on nomme ennui, est hautement créatif, car les pensées élaborées alors sont riches de rêves et d’envies et de métabolisation du réel vécu par l’enfant, le reste du temps. "

Un sujet haut en couleur ! : le 6 mai, Journée Mondiale du Coloriage !

https://www.staedtler.fr/fr/inspirations/pour-les-parents-les-pedagogues-et-les-enfants/journee-mondiale-du-coloriage

Dernière modification le mardi, 25 avril 2017
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.