fil-educavox-color1

La culture Numérique est désormais considérée comme un bagage indispensable pour vivre en égalité dans le monde qui est le nôtre. Savoir utiliser, comprendre, maîtriser enfin, dès le plus jeune âge, c’est le moyen de conserver sa liberté dans un monde connecté, et aussi de se préparer aux métiers de demain. 
A l’heure où l’apprentissage du code à l’école se profile, les territoires peuvent aussi aider leurs jeunes en mettant en place des actions de « culture numérique », en marge du temps scolaire, qui contribuent à donner aux enfants les clés du monde qui sera le leur. Ce monde change, l’école aussi, et les élus locaux ont un rôle essentiel à jouer dans ces évolutions.
Lors de RURALITIC, les Universités d’été du Numérique et des Territoires Ruraux (26 et 27 août au château de Vixouze, Polminhac, Cantal) nous aborderons ce sujet et dessinerons les actions à conduire avec signature d’une convention à la clé.

Voici un communiqué de Vanik BERBERIAN, Président de l’Association des Maires Ruraux de France :

"Chaque édition de RuraliTIC confirme la place que le numérique prend petit à petit dans l’univers des élus ruraux. "En matière de technologies de l’information et de la communication, les Maires sont croyants mais non pratiquants", avais-je coutume de dire. C’est de moins en moins vrai ! Les nouveaux élus issus des récentes municipales seront-ils des vecteurs de la mutation numérique sollicitée de plus en plus fortement par nos habitants ? A n’en pas douter. Pour autant, il va leur falloir de l’envie et de la ténacité. Le contexte est paradoxal. Une demande croissante mais des moyens en baisse qui ne sont pas favorables à l’investissement des Maires ruraux dans les projets numériques. D’autant que sans ambition nationale partagée, sans aménagement numérique du territoire, l’action de chaque élu peut vite se révéler vaine.

A l’occasion de ce nouveau rendez-vous dans le Cantal, je manquerai pas à ma responsabilité d’alerter chaque participant pour qu’il prenne la mesure de la difficulté spécifique du cadre d’action des élus ruraux. Par exemple, avec le nouvel avatar de la réforme territoriale qui menace à la fois de vider les communes rurales de toute substance au détriment de la proximité et de les priver de leur partenaire naturel notamment en matière de numérique : le département. Ou encore par la baisse des budgets et la hausse de certaines dépenses transférées par l’Etat, comme les rythmes scolaires...

L’innovation numérique des communes rurales n’est pas uniquement une question de volonté locale : comment s’investir dans le numérique sans moyens ? L’AMRF poursuit pourtant sa lutte contre la fracture (ou plutôt les fractures numériques), tant en matière de THD que d’usages. Avec cette année l’objectif de profiter des temps périscolaires avec la Délégation aux Usages de l’Internet, Educavox et RuraliTIC pour réduire les inégalités entre les élèves en matière de maîtrise d’Internet. Une petite pierre mais une forte détermination".

Dernière modification le lundi, 27 octobre 2014
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne (actuellement CANOPE),  responsable associative au niveau des écoles maternelles de 1973 à 1994, présidente nationale de l’An@é de 1996 à 2017 qui a créé le site Educavox dont je suis responsable éditoriale.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.