fil-educavox-color1

Initialement publié sur le site Parents 3.0 - Dimanche dernier, à l’heure où nous allons d’habitude jouer au parc en famille, nous sommes allés jouer en famille devant un parc d’ordinateurs. L’idée principale était la même : passer du temps familial ensemble, en s’amusant. Et on n’était pas les seuls à avoir cette idée :

 dans les locaux de la société Tralalère qui organisait cette après-midi festive autour des écrans, une bonne vingtaine de petits et grands enfants (entendez : les parents) s’étaient donné rendez-vous autour des ordinateurs en amenant gâteaux et jus de fruits.
Ça tombe plutôt bien, c’est le principe de ces « coding goûters » : faire rimer geekeries et sucreries, en donnant au code informatique un petit goût de bonbon pour le rendre attractif auprès d’un jeune public. L’esprit coding goûter, c’est apprendre à programmer, donc à maîtriser le langage des ordinateurs, de manière ludique. Et familiale. Les parents accompagnent dans tous les sens du terme, ils mettent la main à l’écran : pas question de rester passifs en attendant que les enfants aient fini de découvrir la langue de Turing, ce temps écran est aussi un temps de partage familial, où l’initiateur n’est pas forcément celui que l’on croit…
 
Sur les écrans s’affiche Scratch, programme créé par le MIT (Massachusets Institute of Technology) afin d’aider les enfants à faire leurs premières armes en informatique : avec Scratch, le code devient un peu moins secret, et permet de comprendre un mode de fonctionnement ordinairement obscur pour le commun des mortels. En détaillant la panoplie des commandes possibles, il propose à ses jeunes (et moins jeunes) utilisateurs de prendre la main, et de créer facilement et rapidement des petits programmes.
 
À entendre beaucoup d’enfants dire « attends, laisse-moi faire » à leur parent présent, on perçoit assez vite que l’appropriation des écrans est tangible. Dans les locaux, des animateurs viennent prêter main forte quand un « perso » est bloqué ou pour débloquer une connexion. Mais ce sont les enfants les maîtres du jeu (vidéo) : ce sont eux qui « imaginent, programment, partagent », pour reprendre le slogan de Scratch. Après une bonne heure de découverte, chacun peut venir présenter en quelques mots son projet : fusée qui décolle, chat qui miaule, princesse attaquée par un dragon… Étonnant de constater la rapidité avec laquelle les enfants réussissent à créer une petite animation.
 
Pour l’heure, ces coding goûters restent essentiellement cantonnés aux grandes villes. Mais des lieux comme les médiathèques ou les espaces publics numériques pourraient tout à fait s’emparer de cette initiation ludique au code. Sans parler des familles : rien de plus facile que de faire un gâteau au chocolat, de télécharger Scratch, et de passer du bon temps numérique avec les enfants, en leur apprenant à soumettre l’ordinateur à leur imagination. Tout un programme.
Pour aller plus loin :
Dernière modification le jeudi, 16 octobre 2014
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.