fil-educavox-color1

Alexandre Chenette, enseignant et conseiller pédagogique au service national du RÉCIT, domaine du développement de la personne,  partage sur https://ecolebranchee.com sa vision du développement de la citoyenneté éthique à l’ère du numérique. Alors que les enjeux de l’ère du numérique suscitent souvent des réponses émotionnelles viscérales et puissantes, il invite plutôt à la nuance.

Le développement de la citoyenneté éthique à l’ère du numérique : l’affaire de tous dès le primaire et pour toute la vie

La publication de l’enquête NETendances 2020 • La famille numérique en mars 2021 a confirmé ce que nous savions déjà d’expérience : nous avons passé en moyenne plus de temps devant nos écrans au cours de la dernière année.

Grâce aux technologies, nous avons pu poursuivre, non sans anicroche, nos obligations professionnelles et scolaires. Il semble qu’à chaque mois qui passe, des intelligences artificielles de plus en plus puissantes trouvent des solutions à des problèmes qui pouvaient auparavant nous apparaître insurmontables. Sans les technologies, nous n’aurions jamais pu accomplir en si peu de temps les miracles qui permettent désormais à des millions de personnes de se faire vacciner chaque jour.

Néanmoins, malgré tout son potentiel actuel et à venir, le numérique soulève aussi de nombreux et importants enjeux éthiques.

On nous parle d’algorithmes de personnalisation qui accélèrent et amplifient la propagation de désinformation. De chambres d’échos qui viennent conforter et cristalliser des opinions polarisées. D’idées complotistes, de radicalisation, de mouvements quasi sectaires, de l’attaque d’un bastion symbolique de la démocratie, de temps d’écran, de médias sociaux, d’image de soi, de biais algorithmiques, d’intimidation en ligne, de reconnaissance faciale, de mécanismes de rétention et de monétisation dans les jeux vidéo, de dépendance, d’anxiété, de perte de sommeil, etc.

Les enjeux de l’ère du numérique et leur traitement dans les médias suscitent souvent des réponses émotionnelles viscérales et puissantes, comme la colère et la crainte. 

Allumer des lumières plutôt que « tirer la plug  »

Devant cet ouragan d’informations préoccupantes, des réflexes tout à fait compréhensibles de certains parents et enseignants pourraient être la punition et l’interdiction. Néanmoins (et ceux qui l’ont expérimenté pourront en témoigner), ces approches s’avèrent souvent inefficaces et ont plutôt tendance à enclencher un cercle vicieux où le jeune cherche davantage à employer des moyens détournés d’accéder au numérique, sans avoir eu l’occasion de réfléchir et de développer son autonomie.

Ces réponses moralisantes mettent aussi à mal l’important potentiel émancipateur du numérique. Celui-ci fait dorénavant partie intégrante de nos vies et il a fort à parier qu’il en sera de même pour les années à venir, que nous soyons techno ou non.

 

Lire l'article : https://ecolebranchee.com/la-developpement-de-la-citoyennete-ethique-a-lere-du-numerique-laffaire-de-tous-des-le-primaire-et-pour-toute-la-vie/

Dernière modification le mardi, 11 mai 2021
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.