fil-educavox-color1

Expérimentation du iPad en classe de 1re année
Bon, c’est fait. J’ai terminé de configurer et de synchroniser les iPad de ma classe pour l’an prochain. Sentiment du devoir accompli ? Oui. Beaucoup d’excitation aussi à l’idée de voir mes élèves apprendre et créer sur ces tablettes. Combien d’heures ai-je consacré à cette tâche ? Je ne saurais le dire, et je crois qu’il en est mieux ainsi car tester et trier 100 applications, livres et chansons sur le volet est une tâche compliquée qu’il est impossible de faire à la sauvette (sans oublier qu’elle sera à refaire pendant l’année scolaire). Si on prend en considération le fait que je n’aurai pas de connexion sans fil dans la classe et que ces quatre iPads ont une capacité de 16Go, cette tâche devient encore plus compliquée
Pourquoi les iPad ?
Depuis trois ans, j’attends impatiemment l’arrivée de ces tablettes dans ma classe. Pourquoi ? Parce que je suis convaincue qu’elles permettront à mes élèves d’apprendre plus et mieux. Je sais qu’avec les iPad, ils pourront créer des productions incroyables et que la fierté que je verrai dans leurs yeux sera ma paie pour toutes les heures que j’aurai passées à réfléchir et choisir les applications et les scénarios qui leur serviront le mieux. Je sais aussi que des élèves en difficulté connaîtront des réussites et que grâce à ces tablettes, ils seront motivés à se dépasser.
Cette année, je vais donc tenir un journal sur mon blogue afin de me donner la chance (et l’obligation) de réfléchir à ce que cette nouveauté apportera à mes élèves. Il est évident que ces appareils sont en nombre insuffisant et que j’aimerais bien en avoir plus, mais d’un autre côté, je crois que ces petits pas me permettront d’apprendre plus efficacement de mes bons coups et surtout de mes erreurs.
IMG 1685jpg-c1ac-3dfcb
La quincaillerie
Dans ma classe de 21 élèves, il y aura donc un TNI, quatre ordinateurs branchés sur internet, quatre iPads non-connectés, une tablette Samsung, un iPod touch et quatre lecteurs mp3. Si on fait le décompte, je suis loin du *1 pour 1 ( 1:1=un appareil par élève), et c’est très bien ainsi. Lorsque je voudrai que mes élèves fassent des productions en masse, il y aura toujours le laboratoire informatique de l’école où chacun de mes élèves aura accès à un ordinateur. Parfois, les gens s’imaginent que mes élèves sont à l’écran la majeure partie de leur journée alors que c’est faux. Je mentionne moins les autres activités (calligraphie, manipulations mathématiques, discussions, chants, découpage, dessin, lecture guidée et partagée, ateliers et j’en passe…) mais elles ont lieu chaque jour comme dans toute bonne classe de 1re année !
(*À ce sujet, je vous invite à écouter une entrevue radio très intéressante donnée par Pierre Poulin en cliquant ici.)
IMG 1064jpg-690d-84775
La pédagogie
Ces dernières années, les approches en apprentissage de la lecture en 1re année nous amènent à repenser complètement notre pédagogie (méthode CAFÉ, les 5 au quotidien, Déclic, lecture guidée). Nous devons donc nous ajuster avec le fait que nos élèves de 6-7 ans doivent travailler en autonomie afin de donner la possibilité à l’enseignante d’oeuvrer auprès de sous-groupes de 4-5 élèves. Un casse-tête pour certaines (dont moi-même, je l’avoue…) car ces périodes non-dirigées demandent beaucoup de planification de notre part si on veut qu’elles soient rentables pour les élèves. Je compte utiliser le matériel technologique à plein durant ces périodes et prendre le temps de bien former mes élèves à les utiliser de façon autonome.
Les iPad serviront aussi à soutenir mes élèves en difficulté. Je devrai donc justifier auprès des autres le fait que certains auront la chance de les utiliser plus souvent dans des situations de travail en commun. Un joli casse-tête qui ne m’inquiète pas trop car je sais pertinemment que lorsqu’on prend le temps de bien expliquer le pourquoi des choses et d’établir un climat de confiance, d’acceptation et de collaboration, les enfants acceptent facilement ce genre de pratique. (Je dirais que ce sont plutôt certains adultes qui ont de la difficulté de ce côté…).
Des souhaits
IMG 1268jpg-7017-68f6b
Finalement, je rêve de voir un iPad par table de travail en permanence durant tous les autres moments en classe (il n’en manque plus que 2 ! :-) ), au même titre que les cahiers, livres et étuis à crayons. Je veux que mes élèves documentent ce qu’ils font, qu’ils prennent des photos, s’enregistrent, y cherchent l’orthographe des mots, tout en faisant leurs tâches normales. Je veux aussi qu’en tout temps, ils aient le réflexe de se lever pour aller consulter les ordinateurs pour faire des recherches pertinentes sur internet ou qu’ils utilisent les livres de la bibliothèque. En fait, mon désir est que la technologie soit intégrée au maximum dans le fonctionnement de ma classe et qu’à la fin de leurs journées, mes élèves aient le sentiment d’avoir accompli de grandes choses, et non d’avoir « joué à l’ordinateur »…
Oups ! J’oubliais les ensembles de robotique LEGO Wedo qui feront leur entrée dans ma classe, et Twitter, et le journal d’école sur le web, et les blogues d’élèves… Beau programme me direz-vous ? Ce sera une belle année, comme toutes les autres années… #Jaimemajob ;-)
Brigitte Léonard - @Brigitte Prof
Léonard Brigitte

Je suis enseignante de 1er cycle au niveau primaire. Passionnée surtout par les enfants, je tente d’offrir à chacun la chance de s’exprimer et de vivre des expériences d’apprentissage et de création authentiques à l’école, à l’aide des outils technologiques. 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.