fil-educavox-color1

Cap Sciences : « pour titiller la molécule de rêve qu’il y a en chacun de nous ! » - Qui ne connaît pas Cap Sciences  ? - A Bordeaux les jeunes sont très nombreux à avoir investi ce bâtiment de béton un peu futuriste construit quai de Bacalan sur ces bords de Garonne que les bordelais redécouvrent.
 Le nouveau pont Chaban à travée levante inauguré récemment, et l’aménagement des hangars, longtemps à l’abandon, qui devinrent en 2004 un espace de commerces et de bureaux, constituent un environnement de choix pour cet espace de médiation scientifique unique dans la Région .
Les jeunes s’y rendent avec leurs enseignants en semaine pour des expositions , des animations, des ateliers, et nombre d’entre eux y reviennent en week end avec leurs parents.

Il était donc tout à fait légitime d’inviter Bernard ALAUX le dynamique directeur de Cap Sciences au débat "Paroles organisé par l’An@é, l’Association Nationale des Acteurs de l’Ecole, dans le cadre des "Paroles des acteurs de l’éducation", au bar de la Marine, dans ce quartier qui « bouge » investi par les grues, et lui donner la parole, afin qu’il exprime ses interrogations, ses souhaits et ses propositions pour l’Education de demain, une  "parole de médiateur " bien sûr

Plus qu’un lieu, un centre de médiation comme Cap Sciences crée du lien affirme Bernard ALAUX ; il ne se substitue pas à l’école, il est complémentaire de l’école.

Ce lieu d’interactivité humaine conçu pour "donner le plaisir de comprendre en quoi le savoir participe à donner du sens à notre vie" accueille un public qui participe à l’élaboration et à la mise en scène des contenus . Les scolaires s’y sentent bien ; devenus adultes ils y reviennent avec plaisir.

Les 16-25 ans le fréquentent toutefois beaucoup moins ; Bernard ALAUX souhaite développer des projets pour attirer ce public .Le numérique qui élargit l’espace-temps peut-il être un moyen ?
Autre problème posé : comment réduire les distances ? Comment rapprocher Cap Sciences du public dans une Aquitaine si vaste ? Comment aller à sa rencontre ? Bernard ALAUX se prête avec simplicité et passion à ce jeu de l’interview après avoir partagé avec nous un sympathique repas de l’amitié.

Claude TRAN
Dernière modification le lundi, 10 novembre 2014
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc, chef d’établissement en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis administrateurà l'An@é, actuellement administrateur Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.