fil-educavox-color1

Depuis dix ans, les forums d'Educavox répondent à une envie de dialogue vis-à-vis du numérique. Quels besoins et quelles solutions proposent ce média citoyen ? Trois questions posées par Sabine Taverdet Aqui.fr, dans le cadre du Forum 2019 : Numérique et Ethique.

Au-delà des forums organisés en lien avec l'An@é, Educavox établit en amont des liens avec tous les acteurs que le numérique agrège. Innovations, analyses, ressources, et rencontres sur le terrain, le numérique, ses bienfaits mais surtout son impact sur l'éducation et la société y sont décryptés. D'abord enseignante puis directrice du Centre départemental de Documentation Pédagogique en Lot-et-Garonne, futur CANOPE ; Michelle Laurissergues est à la présidence de l'An@é lors de la création du site Educavox. Elle y siège aujourd'hui comme responsable éditoriale.

@qui ! : Quelle place le numérique prend-il au sein de l'éducation et de la société en général ? 

Michelle Laurissergues : Aujourd'hui, le smartphone est totalement indispensable : nous nous en servons tout le temps, il est utile vis-à-vis de nombre de facettes de la vie quotidienne mais parfois, il fait écran aux relations humaines.

Il arrive que certains parents, quand ils sont avec leurs enfants, jettent les yeux sur leur téléphone lors de moments passés ensemble et un voile se pose entre le regard de l'adulte et celui de l'enfant.  Il n'est plus possible de rester tout seul ou dans l'attente sans consulter son smartphone. C'est une addiction qui montre l'aspect hyper angoissé et solitaire de cette société et, en même temps, il y a une sur-exposition de soi-même et de ses communautés de pensées. Quand ces outils numériques sont arrivés, la pédagogie n'a pas changé : c'est une autre culture qui s'est imposée, un autre paradigme, une autre manière de fonctionner et ce, dans chaque secteur de la société mais aussi ensemble, au sein de cette dernière. 

@ ! : Comment les rencontres que propose Educavox répondent-elles à ce besoin de convergence ? 

M. L. : Les forums Educavox existent depuis dix ans et sont des marqueurs de l'évolution de cette société. Nous avons tous, à un moment, la même actualité vis-à-vis du numérique.

Il est donc important que l'on se retrouve tous pour échanger. L'intérêt est là et s'exprimer autour de ces questions est fondamental. La preuve en est car même à la pause déjeuner le débat continue. L'ouverture de cette parole et le besoin d'ouvrir le débat c'est ce à quoi a également répondu "tous en scène" l'année dernière, un focus sur l'actualité de notre société. Nous avons évoqué tout ce qui fonctionne quand la coordination se met en place, de l'éco-construction au co-voiturage, en passant par les start-up et les lieux de médiation...

Nous nous sommes rendus compte que les fake news qui sont de plus en plus présentes, la multiplication problématique des données qui nous sont volées et tout ce qui relève de l'intelligence artificielle et de la robotique posent des questions sur les risques que l'humanité encourt à cause de ces technologies. Lors de cette édition, la problématique liée à l'éthique s'est alors posée. Nous avons donc fait venir des personnes des secteurs concernés où ces technologies interviennent fortement mais aussi des personnes de la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés), des ressources d'éducation, des ressources institutionnelles... Il faut ouvrir la parole sur la complexité du monde d'aujourd'hui et retrouver un lien social vis-à-vis de ces questions. 

@ ! : Quelles solutions sont mises en place par le biais d'Educavox pour aller plus loin sur ces questions ? 

M. L. : Nous sommes allés faire un reportage dans une mission locale à l'autre bout du Médoc et les maires ruraux que nous avons rencontrés nous disaient être sollicités par les gens mais ne pas savoir comment les accompagner, les aider à gérer leurs données...

C'est une vraie question politique car ceux sont eux les décisionnaires sur ces questions. A l'échelle de la Région ou celle du Ministère de l'Education et même à l'international, des solutions se mettent en place.

Il y a cependant une porosité entre l'école et la société qui demande plus de professionnalisation : l'enseignant se doit de connaître, anticiper, manier les outils et proposer des actions plus interactives car les enfants y sont habitués et surtout, il est fondamental de s'ouvrir aux parents d'élèves.

Même si le téléphone est éteint à l'école, il ne l'est pas en dehors et alors, comment gérer l'impact de la parentalité ? Le problème semble être l'outil mais au final, c'est la manière dont on va l'utiliser qui importe.

Certains établissements ne parlent pas de numérique et pourtant il est présent entre les mains de chaque enfant. Le forum est un lieu de rencontres et d'échange où les pensées s'affinent au contact de l'autre et il est intéressant d'avoir ce présentiel avec des personnes de toutes les catégories socio-professionnelles. Le site d'Educavox, relate ces discussions, il y a des reportages dans les établissements scolaires avec aussi un regard d'enseignant, des brèves sur les nouveautés, des analyses, des conférences, des outils pour aller au-delà de ces ressources. Educavox agrège tous les acteurs de l'éducation et toutes les questions posées font partie d'un écosytème. Un fil est tiré et toute la pelote vient avec et elle est d'une grande complexité et, pour la dénouer, on ne peut qu'avancer ensemble.

Sabine Taverdet

http://www.aqui.fr/societes/trois-question-a-michelle-laurissergues-responsable-editoriale-d-educavox,18638.html

Dernière modification le jeudi, 07 novembre 2019
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.