fil-educavox-color1

Depuis maintenant huit ans, l’université Jean Moulin accueille en juin de nombreux intervenants nationaux et internationaux dans un colloque particulièrement apprécié des chercheurs, pédagogues, sociologues, juristes et bien sûr partenaires, acteurs ou observateurs de la révolution du numérique dans l’Université, les journées du E Learning.
Les organisateurs de ces 8ème Journées du E Learning ont choisi pour thème, la réussite.
Le E-Learning ne peut en effet se réduire à une question de technologie au service de l’Enseignement, d’autres enjeux sont liés à son utilisation en particulier « la réussite » des publics concernés. Cette réussite bénéficie non seulement aux apprenants en améliorant leur résultats, mais également aux formateurs qui voient progresser la qualité de leurs enseignements.

Le numérique est désormais présent de manière plus ou moins prégnante à tous les niveaux et dans tous les domaines de formation : l’enseignement scolaire, l’enseignement supérieur, et la formation continue. L’enjeu n’est plus une question d’utilisation des nouvelles technologies, mais de leur intégration dans les pratiques pédagogiques. Cette adaptation aux outils numériques nécessite de repenser l’acte d’enseigner dans le but d’améliorer la réussite des étudiants et la qualité de l’apprentissage.

Mais l’apprentissage en ligne permet-il d’apprendre mieux ? La question fait débat. Avant de se déterminer, encore faut-il examiner les éléments qui y président. Pour cela, il faut s’intéresser aux manières de transmettre les savoirs par le numérique et leur réception puis leur assimilation par les apprenants.

Yann BERGHEAUD, maître d’œuvre de cet événement dirige le Service Universitaire d’Enseignement en Ligne de l’Université Jean Moulin Lyon 3 crée en octobre 2008 avec pour mission le développement de l’enseignement par Internet.

Ses attributions concernent :

  • La promotion, la sensibilisation et la communication sur les techniques d’enseignement à distance au sein de l’Université Lyon 3
  • La formation des différents acteurs à l’utilisation des plateformes pédagogiques mises à leur disposition
  • L’harmonisation des pratiques en matière d’enseignement à distance, dans le respect de l’autonomie pédagogique de chacun et de la spécificité des disciplines
  • Le développement (ou la sous-traitance de développement) de toute application ou de tout projet en rapport avec l’enseignement à distance.
La priorité a été donnée à la création de ressources. Elle se double d’un accompagnement pédagogique des enseignants permettant une réelle valorisation de ces multiples productions.

Car le métier d’enseignant à l’Université comme d’ailleurs dans les autres cycles d’enseignement est en cours de profond changement.

Mais ici plus qu’ailleurs la compétition internationale dans un secteur ultra compétitif et "marchandisé" s’appuyant sur les nouvelles pratiques des jeunes, a des effets majeurs sur les "pédagogies" et les solutions proposées.

Comment l’Open Education peut elle constituer une réponse adaptée à la situation ?

Yann BERGHEAUD se situe dans une réflexion très prospective sur ces nouvelles pratiques pédagogiques qui vont nécessairement s’imposer au monde universitaire.

Il précise, dans cette interview pour Educavox, sa pensée en replaçant "l’étudiant au centre". Mais comment faire évoluer un "système" encore peu dynamique ? Il ouvre des débats inévitables qui "prendront du temps".

Claude TRAN

Dernière modification le mardi, 18 novembre 2014
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.