fil-educavox-color1

Mobiliser le potentiel de l’apprentissage familial et intergénérationnel par l'UNESCO

Onestime à1,5 milliard le nombre d’élèves touchés par les fermetures d’écoles dans le monde à la suite de la pandémie de COVID-19. Cela représente plus de 91% de la population apprenante totale(UNESCO, 2020). Les efforts accomplis pour garantir la continuité de l'éducation pendant cette crise passent par des approches d'apprentissage à distance, en ligne et/ou mixtes, avec des modèles variables selon les ressources disponibles et les capacités. En ce qui concerne l’enseignement à distance et en ligne, la famille constitue plus que jamais un espace d’apprentissage où les parents et les éducateurs ont un rôle de guide primordial pour aider les enfants à apprendre à la maison.

En savoir plus...

« Google City » de Toronto : les raisons d'un échec

Dans une tribune publiée dans Les échos, co-signée par l’équipe de recherche de l’Observatoire Netexplo, voici une mise en perspective de l’importance d’une nouvelle gouvernance des données pour les villes et de l’importance du respect de la vie privée des citoyens. Les raisons de l’échec de la « Smart City Google » à Toronto sont particulièrement à connaitre ! Cette décision peut apparaître anecdotique dans le contexte mondial actuel de catastrophe sanitaire, économique et sociale, en pleine pandémie. Nous pensons cependant qu'il s'agit d'une alerte importante sur l'utilisation des données massives, à retenir et prendre en compte pour « l'après Covid-19 ».

En savoir plus...

La Coalition mondiale pour l’éducation facilite l’accès gratuit à l’enseignement à distance par Internet dans plusieurs pays

Communiqué de presse de l’UNESCO : Les principaux opérateurs de téléphonie mobile participant à la Coalition mondiale pour l'éducation lancée par l'UNESCO intensifient leurs efforts pour accroître la connectivité et fournir un accès gratuit aux contenus et programmes éducatifs en ligne pour les élèves et étudiants de toutes les régions du monde exclus de leurs établissements d’enseignement par l’épidémie de Covid-19.

En savoir plus...

Les stratégies de réouverture des écoles à l’international

Selon le suivi de l’UNESCO, 71 pays ont annoncé la réouverture de leurs écoles. Parmi eux, 12 ont déjà réouvert. 52, dont la France, ont décidé d’une date de réouverture au cours de l’année scolaire actuelle, et 7 ont reporté la réouverture à l’année suivante. 128 pays n’ont quant à eux pas encore annoncé de dates.

En savoir plus...

Revue de presse internationale sur la continuité pédagogique #1

Cela fait maintenant plusieurs semaines que les établissements scolaires et de l’enseignement supérieur sont fermés, dans la plupart des pays du monde. L’UNESCO, qui suit la situation internationale comptabilise ces chiffres impressionnants :

 

En savoir plus...

Quelles réponses éducatives de l’OCDE face à la pandémie COVID-19 ?

Fernando M. Reimers de la Global Education Innovation Initiative de la Harvard Graduate School of Education, et Andreas Schleicher[1] de la Direction de l'éducation et des compétences de l'Organisation de coopération et de développement économiques publient « Un cadre pour guider une réponse éducative à la pandémie de 2020 du COVID-19. »

En savoir plus...

Réseaux internationaux des écoles de design durable : mettre en commun des actions créatives

Initié par The Sustainable Design School, le projet New Normal est un projet participatif dédié aux écoles du réseau international Lens – Learning Network on Sustainability, dont The SDS est membre : http://www.lens-international.org/

En savoir plus...

L’écart entre les sexes des effectifs de l’enseignement primaire a diminué de moitié ces 25 dernières années

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, l’UNESCO a publié une nouvelle fiche d’information sur l’éducation des filles, intitulée « Son éducation, notre avenir », qui présente les progrès réalisés au cours des 25 dernières années. Elle montre que le taux de scolarisation des filles dans l’enseignement primaire et secondaire a presque doublé dans les pays à faible revenu, et que l’écart entre les sexes des effectifs de l’enseignement primaire a été réduit de moitié. Mais elle montre aussi que le changement n’est pas assez rapide. Au rythme actuel, ce n’est qu’en 2050 que l’on parviendra à scolariser toutes les filles dans l’enseignement primaire.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.