fil-educavox-color1

Combien sont-ils sur le sol français, à rêver d'un paradis dont ils savent  intuitivement qu'il ne recèle aucune vierge ? Des milliers sans doute !! C'est bien pour cela que contrer " le jihadisme des pauvres " avec des mesures coercitives ne ferait qu'en agrandir l'attrait.

Le gouvernement doit avant tout refuser ce piège : il lui faut dégonfler la dialectique de guerre de religion, refuser l'amalgame entre  Islam et islamisme, empêcher la glorification d'actes terroristes en leur opposant des modèles français de réussite, ouverts à tous, y compris aux musulmans.

Utopie diront certains !! Pas facile en effet de lutter contre cette colère qui gronde. Et pourtant, l'enjeu est de taille et nous devons toutes et tous nous  employer à  accomplir ce formidable pari qui est de valoriser le potentiel humain..

Le tout sécuritaire comme solution miracle n'est pas compatible avec notre démocratie, et son efficacité  serait, de toute façon bien trop faible, inapplicable et dangereuse pour notre Etat de droit. L'autre solution consisterait à limiter notre liberté d'expression pour apaiser la colère des jihadistes. Elle témoignerait d'un désarroi et d'un découragement, certes compréhensibles mais elle serait surtout le signe d'un renoncement face aux rêves terroristes qu'elle prétend combattre. 

Vous l'avez compris, c'est par l'éducation que nous pourrons former des esprits éclairés, permettant à nos jeunes de devenir des citoyens libres, libres d'échanger, de débattre avec justesse, d'exprimer leur point de vue...

Écouter de podcast

 

Dernière modification le jeudi, 03 décembre 2020
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.