fil-educavox-color1

Cinq recteurs changent d’affectation, deux quittent la fonction, des femmes débarquent, elles sont désormais 11 sur un total de 30. Recteur est un poste stratégique à haut risque, mobile et incertain, susceptible d’être éjecté à chaque conseil des ministres.

La rectrice, le recteur a deux motivations; sa carrière en premier lieu; à la tête d’une petite académie ou d’une moyenne, il ou elle se verrait bien souvent dans une plus grande. En second lieu, les raisons privées ; rapprochement de conjoint, regroupement familial jouent un rôle non négligeable dans le choix d’une affectation.

Mais le plus important dans une carrière rectorale, c’est le réseau, l’image, une couleur politique acceptable et l’efficacité; avoir effectué du bon travail et obtenu de bons résultats.

L’argent ne constitue pas un enjeu essentiel dans la vie d’une rectrice ou d’un recteur. Le salaire est certes confortable, le logement gratuit même si l’eau, le gaz, le chauffage restent à la charge de l’occupant(e) des lieux.

Un "mauvais" recteur finit toujours par être " remercié " même si sa famille politique hésite à le lâcher, un bon élément peut aussi " sauter " lorsqu’il y a alternance et que le nouveau ministre est convaincu qu’il risque de lui poser problème.

Le changement de recteur s’effectuent en septembre, une fois la rentrée passée. Mais, les régionales se profilent déjà !!! Aurons-nous droit à une nouvelle valse ? L’avenir nous le dira !

Ecouter le podcast

Dernière modification le mercredi, 23 septembre 2015
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.