fil-educavox-color1

Depuis plusieurs décennies à l'école comme dans de nombreuses institutions, l'humain a disparu au profit de l'évaluation, de la technicisation, de l'administration du pilotage par les résultats à l'exception peut-être de la maternelle mais pour combien de temps encore ? 

En fait, cette évolution n'est pas neutre; elle s'inscrit dans la logique du primat de l'individualisme, de la compétition, de la fatalité de l'échec, de la fabrication de l'excellence.

Oui, l'éducation a tendance à se désincarner au profit de grilles, de tableaux, d'enquêtes, d'évaluations qui transforment les élèves en machines et en numéros. Nous ne voyons plus le regard des enfants, leur joie d'apprendre, de découvrir ! Obnubilés que nous sommes par les notes, les tests d'entrée, de sortie, les marges de progression, les statistiques. La pédagogie s'efface devant les résultats.

Cette tendance s'est amorcée depuis la mise en place de l'évaluation dans les années 1990; elle s'est développée ensuite avec la paperasserie devenue démentielle, le formalisme et l'autoritarisme excessif du ministère mais aussi parfois des corps intermédiaires.

Une fois ce constat posé, la vraie question est de savoir comment remettre l'humain à sa juste  place où il est reconnu, valorisé, respecté pour ce qu'il est, ce qu'il fait ! N'est-ce pas le sens même du mot pédagogie  que d'accompagner le petit de l'homme dans son évolution !

Ecouter le podcast

Dernière modification le lundi, 09 mai 2022
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à https://radiobastides.fr/ en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques et autres actualités : https://radiobastides.fr/