fil-educavox-color1

Formation zéro papier : Comment changer sa posture de formateur

Dans cet article, je vais expliquer comment j'ai changé ma façon d'animer une formation, ce que j'appelle un EPAC (Environnement Personnel d'Apprentissages collaboratifs), et ce que cela semble avoir apporter aux stagiaires.

En savoir plus...

Innover : dois-je ou doigts-je pas ?

Françoise Cros, vous connaissez n'est-ce pas ? Si, je suis sûre que si. Bon. Si pas, et même si oui, alors voilà. Françoise Cros est venue sur Eidos64 (ben oui, que voulez-vous, Eidos64, non seulement ça se passe au paradis sur terre, mais en plus, le contenu est édifiant !)   Le titre de son intervention, c'était : "L’innovation à l’école: entre injonction institutionnelle et nécessité pédagogique." Et c'était passionnant parce que son exposé situait le contexte historique, politique et sytémique de l'innovation pédagogique. De quoi donner un peu de recul sur cette question, cette notion, ce mot que l'on ne peut plus souffrir tellement il est galvaudé.

En savoir plus...

Que peut-on raisonnablement demander aux professeurs de l'enseignement secondaire en matière d'orientation ?

La massification de l'enseignement secondaire francais s'est accompagnée d'un besoin croissant d'accompagnement des projets d'orientation des élèves, tout au long du parcours scolaire. Jusqu'à la fin du XXe siècle, dans l'enseignement public, cette tâche fut essentiellement confiée à un corps de spécialistes : les conseillers d'orientation-psychologues, nommés depuis peu "psychologues scolaires".

En savoir plus...

Le site Zérodeconduite : " Un peuple et son roi "

Le site Zérodeconduite, en partenariat avec Réseau Canopé, accompagne le film UN PEUPLE ET SON ROI de Pierre Schœller (au cinéma le 26 septembre). 
Dans cette fresque historique incarnée par une pléiade d’acteurs  dont Adèle Haenel, Olivier Gourmet, Gaspard Ulliel, Laurent Lafitte en Louis XVI, Louis Garrel en Robespierre…, Pierre Schœller (réalisateur de L’EXERCICE DE L'ÉTAT) revient sur les premières années de la Révolution française, de la prise de la Bastille à l’exécution du Roi  le 21 janvier 1793.

En savoir plus...

Innovation, innovation... est-ce que j'ai une tête à innover ?

Il est des nombres qui font rêver.

Leur évocation est douce, lorsqu’on les voit, lorsqu’on les entend. Le 64 en fait bien entendu partie. Parce que 64, ce sont les Pyrénées Atlantiques. Ici il n’y a pas de choix à faire. Tout est là. La montagne et la mer, la ville et la campagne. Le soleil et la pluie. Oui, l’herbe n’y est pas verte fluo par hasard, elle est parfaitement nourrie. Dans ce paradis dont je vous suggère ne pas trop parler autour de vous, pour le garder intact, chaque année se tient un rendez-vous incontournable lorsque l’on est passionné d’éducation et de numérique : Eidos 64. L’occasion d’échanger, se nourrir d’idées, rencontrer de belles âmes et regretter d’avoir à quitter ce territoire lorsque le colloque se termine.

En savoir plus...

Réforme des lycées : on voulait créer un parcours plus scientifique que la filière S ...

... , on aboutit à un parcours "supermaths"​ encore moins scientifique - 

L'un des reproches les plus fréquemment exprimés à l'encontre de la filière S du lycée français est qu'elle ne serait pas suffisamment scientifique. Elle l'est certes en partie, du fait de la présence d'enseignements tels que la physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre (SVT), et même d'autres enseignements scientifiques dans un petit nombre de lycées : les sciences de l'ingénieur, les sciences agronomiques... Mais chacun peut faire le constat qu'il est possible de réussir l'examen du baccalauréat S en étant relativement faible dans ces enseignements, et en compensant d'éventuelles mauvaises notes par d'autres, de bon niveau, en français, histoire-géographie, langues, philosophie ...

 

En savoir plus...

Réforme du lycée : de la spécialisation à l'individualisation des parcours

Le BO du 19 juillet 2018 paru dans la chaleur estivale vient officialiser les éléments constitutifs d’une réforme enfin substantielle de notre système éducatif. Car – il faut le mesurer – ces devancières restaient toutes marquées par une forme de retenue - ne faisant que mettre en œuvre des adaptations marginales ou formelles pour une logique éducative qui restait en son fond la même : implacablement élitiste, centralisée et peu attentive au souci d’une sincère différenciation pédagogique.

En savoir plus...

3ème édition du dispositif "Mon Entreprise Sociale et Solidaire à l'Ecole"

L’ESPER, avec ses membres et partenaires, renouvelle son programme « Mon Entreprise Sociale et Solidaire à l’Ecole » à destination du personnel éducatif et de leurs élèves souhaitant s'engager dans les projets d'éducation à l'ESS à la rentrée scolaire 2018. Pour cette rentrée scolaire 2018, c'est la 3ème édition du dispositif "Mon Entreprise Sociale et Solidaire à l'Ecole" !

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.