fil-educavox-color1

Torres Jean Christophe

Torres Jean Christophe

Proviseur au lycée Léopold Sédar Senghor à Evreux (lycée campus des métiers et des qualifications - biotechnologies et bio-industries de Normandie). Agrégé de philosophie, auteur de plusieurs essais dans les domaines de la philosophie morale et politique, de la pédagogie et de la gestion éducative.

" Le pouvoir digère ses ennemis "

En ces temps agités où règne la plus grande incertitude sur l’avenir, où l’instabilité des opinions et la vindicte des peuples nourrissent toutes les peurs, une pensée d’Alain nous rassure par sa justesse et son optimisme. Le pouvoir, nous indique-t-il, « digère ses ennemis et fait passer toutes leur force en sa propre substance ».

En savoir plus...

Vox populi

Nos démocraties vont mal. On le sait, la nature de la crise est profonde. Elle n’est pas simplement conjoncturelle, uniquement liée à un contexte économique défavorable qui soulignerait au mieux l’impuissance, au pire l’inaction coupable des gouvernants sur la « vraie vie » et le vrai désarroi de la population.

En savoir plus...

Flambées de violence

La multiplication des actes violents contre des personnels éducatifs comme, de manière plus globale, à l’encontre de tout dépositaire de l’autorité publique a aujourd’hui de quoi inquiéter.

En savoir plus...

Comment faut-il enseigner l’amour de la patrie aux élèves ?

En ces moments d’épreuve que nous traversons, face aux dangers qui nous menacent, la vielle réaction organique de nos institutions s’exprime à nouveau.

Le crédo du patriotisme se déclare et se décrète, se généralise dans les paroles publiques comme une morale incontestable, comme un dogme républicain, comme un fondement éthique sur lequel doivent prendre appui nos actes et nos pensées. La patrie, donc, plutôt que le monde. Le repli sur soi, sur ce qui fait notre « identité » supposément en danger plus que l’ouverture à une altérité menaçante. La fraternité close dans un entre soi plus que le respect de la diversité. Et l’école, en ces temps de crise, est sommée de s’exécuter face à cette marche en avant d’un nationalisme décomplexé.

En savoir plus...

De la bonne humeur...

Une maxime célèbre de La Rochefoucauld indique qu’il y aurait plus de défauts dans l’humeur que dans l’esprit. Nos travers, ainsi conçus, procèderaient en totalité de ce phénomène psychique sujet au changement : y compris les insuffisances de notre jugement, y compris les limites de notre intelligence. Trop de caractère finirait donc par nuire au caractère, trop d’humeurs tuerait l’esprit.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.