fil-educavox-color1

 La finalité de l'Education est de permettre aux individus de se développer pleinement au regard de leurs capacités, de s'adapter à leur environnement en construisant un esprit critique indispensable pour comprendre et faire évoluer le monde dans lequel ils vivent. L’Education est un domaine souvent présenté comme « partagé » entre les principaux acteurs éducatifs dont les parents bien entendu mais aussi d’autres partenaires, avec plus particulièrement l’école, à travers l’ambition de ses programmes et de son organisation, structurant les parcours scolaires de 3 à 16 ans.

Le numérique est une dimension qui, ces dernières années, a pénétré tous les aspects de notre vie quotidienne et en particulier le monde scolaire ; l'intelligence artificielle, qui pourrait être considérée comme une composante centrale du numérique, interroge plus particulièrement aujourd'hui le processus d'apprentissage et les relations pédagogiques. L’école a alors un rôle important à jouer dans l’appropriation des technologies utilisant l’intelligence artificielle auprès des élèves.                  

Dans ce contexte, il est essentiel d’envisager une approche éthique et vigilante concernant les usages du numérique à l'école, mesurant les avantages mais aussi les limites et dangers.

1.  L’Intelligence Artificielle

L’Intelligence Artificielle est une composante centrale du "numérique" qui évolue en permanence avec des perspectives multiples : des premiers "tuteurs intelligents" des années 70/80 visant à réguler les apprentissages, aux approches actuelles qui ont pour but d'enrichir l'environnement éducatif sans avoir la volonté de remplacer l'enseignant.

Aujourd’hui, le numérique éducatif apporte un outil complémentaire à l’intention des enseignants pour leur permettre de personnaliser leurs méthodes d’enseignement en proposant par exemple des systèmes qui fournissent des retours informatifs directs aux apprenants, élément de motivation indispensable pour l’apprentissage.

Par exemple, le partenariat d’innovation et Intelligence Artificielle (P2IA) valorise et développe des dispositifs innovants à destination des enseignants de cycle 2 comme les solutions KALIGO en français ou ADAPTATIV’MATHS en mathématiques. Ces outils ou logiciels diversifient les situations pour les élèves à besoins particuliers notamment, permettant de rechercher, explorer, conceptualiser et pas uniquement de proposer des entrainements répétitifs.

Dans la conception de leur enseignement, les enseignants sont donc amenés à explorer les fonctions d'un outil numérique en distinguant pédagogiquement la tâche d'utilisation de la tâche d'apprentissage.

2.  Développement de la pensée critique

Dans un monde toujours plus digitalisé, il est nécessaire d’avoir conscience de l’intérêt et des limites de l’intelligence artificielle et des algorithmes.

Ainsi, lorsqu’on procède à une recherche sur un moteur de recherche, les données collectées par les algorithmes permettront ensuite de se voir proposer des contenus en lien avec les informations recherchées (publicités sponsorisées, articles sur le même thème…). On pourrait craindre un risque d’utilisation de ces données non consenties pour des applications contraires à l’éthique.

Alors, tout comme l’enseignant est amené à construire une vigilance sur la fiabilité des sources d'information sur internet, une dimension critique et citoyenne qui apparait dans les programmes de l’éducation nationale (cycle 3) sous la compétence « S’informer de manière rigoureuse - Réfléchir à la confiance à accorder à une source, un émetteur d’informations. - Collecter l’information. - Distinguer ce qui relève de l’exposé des faits de ce qui relève de l’expression d’unpoint de vue », l’enseignant peut initier ses élèves à la pensée informatique et algorithmique via l’enseignement de la programmation avec des logiciels adaptés et du matériel robotique par exemple.

L’élève apprendra alors que l’interprétation de résultats issus de l’Intelligence Artificielle ne peut être perçue comme une vérité absolue mais plutôt comme un enrichissement de l’environnement.

Plus largement, les actions menées depuis longtemps dans le cadre de l’Education aux médias et à l’information sont à réinvestir dans cette perspective de prise de conscience de l’emprise que peuvent avoir les outils numériques dans nos vies, développer un esprit critique fondateur d’une citoyenneté lucide et éclairée et envisager des alternatives pour se documenter, apprendre et s’informer en construisant des liens avec d’autres personnes en présentiel (famille, amis…).

Les initiatives prises par l’association Les Petits Débrouillards sont également à souligner, en particulier autour du triptyque « Comprendre – Analyser - Expérimenter », en référence à la démarche scientifique et afin de mieux comprendre comment fonctionne l’information.

3.  L’enseignement à distance et les logiciels de suivi des apprentissages

Les différents confinements ont accéléré le processus d'enseignement à distance et de réunion "virtuelle", qui font maintenant partie des stratégies utilisées pour informer, former et communiquer.

Par exemple, les élèves peuvent s’initier aux domaines qu’ils veulent, quand ils le veulent, chacun à son rythme via le développement des MOOC (Massive Open Online Course). Le libre-choix apparent d’activité leur permet de persévérer en rendant le formé acteur de ses apprentissages.

Aussi, les recherches récentes dans le domaine de la formation mettent en avant une plus grande implication et responsabilisation des participants lorsque les formations sont pensées sous forme hybride, articulant temps en présentiel et temps en distanciel.

Pour l’enseignant, la conception de tout type d’enseignement à distance ou hybride (type classe inversée) est rigoureuse et structurée, tout en créant un environnement riche et stimulant. Les activités conçues doivent proposer un taux d’interactivité important afin de maintenir l’investissement des participants et soutenir l'attention et l'apprentissage. L’outil numérique assiste alors l’enseignant, en le libérant de tâches répétitives de correction par exemple. Cela lui permet alors de personnaliser ses méthodes d’enseignement et d’approfondir son analyse des procédures des élèves afin de les rendre plus efficaces.

L’intelligence artificielle via les algorithmes utilisés dans les formations à distance a pour avantage de faire apparaitre une éventuelle baisse de réussite, de motivation ou d’intérêt chez les formés.

Ainsi, l’IA modifie sensiblement la suite des exercices proposés pour personnaliser les apprentissages selon les besoins et un processus de sélection du contenu ou prévient l’enseignant afin qu’il puisse relancer l’engagement de ses élèves et les accompagner dans leurs difficultés. Dans le premier degré, on peut trouver le logiciel en ligne LALILO pour l’apprentissage de la lecture ou encore SMART ENSEIGNO, présenté comme un assistant numérique pour l'apprentissage des mathématiques.

Autre aspect essentiel rappelé dans le cadre de la Charte d’usage du numérique-DSDEN33 en vue d’assurer une continuité pédagogique, l’implication des équipes pédagogiques pour faire des choix d’organisation, de support de communication et d’espace de partage est indispensable. Le plébiscite des espaces collaboratifs type TRIBU ou ENT académique Alienor met en évidence le besoin de maintenir du lien entre acteurs, le besoin de concertation et de collaboration afin d’agir collectivement.

4.  Perspectives

Le numérique permet de créer des ressources utilisables pour apprendre, qui positionne l'enseignant comme indispensable dans cette médiation entre compétences transférables et apprenants, grâce à une nécessaire bienveillance, de l’empathie, un jugement critique et une flexibilité que la machine ne peut pas remplacer.

 

L'Education ne se résume pas à l'accès aux connaissances ni à leur assimilation mais à la compréhension des complexités qui les lie dans des environnements variés. Il est indispensable de concevoir une démarche collégiale pour s’approprier les outils numériques et les intégrer dans une dynamique éducative et pédagogique, démarche clarifiée également entre partenaires éducatifs. Les initiatives prises par certaines collectivités territoriales, par des établissements et associations méritent d’être mises en synergie et éventuellement coordonnées par des projets de territoire.

Julie FOURNIER / CPC Numérique  -  Robert SAUVAGET / IEN CCPD

Références :

Amadieu, F., & Tricot, A. (2020). Apprendre avec le numérique - Mythes et réalités. Retz.

Cnesco. (2021). Préconisations pour améliorer la formation continue et le développement professionnel des personnels d’éducation. Paris: Cnesco

Tricot, A., & Chesné, J. (2020). Numérique et apprentissages scolaires : rapport de synthèse. Paris: Cnesco.

Dernière modification le dimanche, 01 mai 2022
Sauvaget Robert

Ancien instituteur, maître-formateur et conseiller pédagogique, chargé de cours à l'IUFM pendant deux ans, puis inspecteur en charge d'une circonscription du 1° degré depuis 2003 et à Bordeaux actuellement, vice-président de la Ligue d'enseignement Gironde.

Engagé dans plusieurs actions centrées sur des questions d'éducation et de partenariat dans le cadre institutionnel et associatif.