fil-educavox-color1

Découverte d’un lycée expérimental
Ma journée découverte passée au CEPMO (centre expérimental pédagogique maritime en Oléron)
31 mars 2014
Préparant le concours de chef d’établissement, j’ai commencé à m’intéresser vivement aux « expérimentations », au « travailler autrement ». Ayant moi-même été élève d’un lycée expérimental, j’ai décidé d’aller voir ces micro-lycées, ces « ovnis » de l’éducation pour m’inspirer de leur travail et comprendre. J’ai donc contacté cet établissement et suis très vite entrée en contact avec François Decaudin qui très chaleureusement, m’a ouvert les portes de ce lycée par comme les autres. Voici ce que j’ai pu découvrir.
 
 
Présentation générale 
Il s’agit d’un lycée général expérimental, où le tutoiement est de rigueur pour tous, à l’instar des pays scandinaves ou anglo-saxons. Situé à Saint-Trojan sur l’Ile d’Oléron, il compte environ 100 élèves et est composé de deux classes de seconde, trois classes de première et 3 classes de terminale. Les locaux actuels ne permettent pas de recevoir plus de 24 élèves par salle.
Il y a par exemple 19 élèves en TL contre 8 élèves en TS.
Il n’y a pas de chef d’établissement, ou du moins, pas comme nous avons l’habitude d’en voir. Il y a un chef d’établissement sous tutelle qui est, héréditairement, celui du lycée de Pons. Les enseignants assurent toutes les fonctions administratives, en lien avec le rectorat et le CARDIE de Poitiers.
Une psychologue vient tous les 15 jours dans l’établissement, une infirmière scolaire une fois par semaine. Le médecin scolaire vient sur demande.
 
Profil des élèves
Les élèves du CEPMO sont des élèves démotivés, en rupture, précoces, avec des suivis judiciaires, des AVS, dyslexiques, certains sont phobiques de l’école, etc.
Il n’y a pas d’Internat, les élèves sont donc en collocation sur l’Ile d’Oléron et ont un tuteur. L’expérience de la collocation apporte l’autonomie et la maturité à ces jeunes.
Les élèves ont tous des profils assez atypiques. La propension à choisir une filière littéraire vient du fait que les élèves ont un accès libre aux arts plastiques. Des ateliers, bien entretenus, sont disponibles en permanence pour ces jeunes esprits créatifs. Toute la journée, il est possible de voir des élèves peindre, taguer…
J’ai discuté personnellement avec 3 élèves. Le premier, Jules en TES, m’a expliqué qu’il ne parvenait pas à s’intégrer au système scolaire traditionnel. Ses professeurs de collège lui avaient conseillé d’aller en LP. Il avait surtout besoin de temps pour mûrir selon lui. Ici, il apprécie la relation avec les professeurs, leur disponibilité, le respect mutuel. Il essaie d’aller en Prépa Sciences Po. Le second, Benjamin, lui aussi en TES, pompier bénévole apprécie cette plus grande liberté accordée aux élèves et l’autonomie. Il apprécie également les moments où les classes sont ensemble pour travailler, il pense que le décloisonnement des classes participe au bon climat scolaire.
 
Profil des enseignants
Les enseignants sont en postes fixes, néanmoins, il existe des soucis de recrutement car il est académique. Quand le poste n’est pas pourvu, on fait appel à des TZR ou des contractuels qui n’ont pas forcément choisis cette façon de travailler ni la philosophie de l’établissement, et pourtant, y adhérer est essentiel. De même, il n’y a aucun professeur-stagiaire dans l’établissement, pour les mêmes raisons.
Les enseignants ont l’obligation d’être dans l’établissement toute la journée, ils sont ainsi disponibles pour les élèves et leurs demandes de remédiations.
Chaque enseignant du CEPMO est tuteur d’une dizaine d’élèves pour seulement une année et ce, afin d’éviter une déviance trop affective et garder son objectivité. Ce professeur écoute, aide, conseille, devient parfois l’avocat de « ses » élèves.
Très peu inspectés du fait de l’isolement géographique, les professeurs du CEPMO se sentent seuls et oubliés, ils n’arrivent pas à « avancer » professionnellement.
 
La pédagogie
Il s’agit d’une façon générale de favoriser l’entre-aide entre élèves, l’autonomie.
Les cours durent ¾ d’heure, ceci afin de garder une concentration optimale.
Sur l’emploi du temps, une heure par semaine est consacrée à « l’agora » soit une heure de discussion sur l’établissement, le climat scolaire, ce que l’on vit positivement ou non. Cette heure concerne tous les élèves en même temps ainsi que tous les enseignants, c’est un moment d’échange très riche et constructif guidé par deux tuteurs et un ordre du jour précis.
Toujours sur l’emploi du temps, deux heures par semaine sont consacrées aux « projets ». Des petits groupes, interclasses, travaillent ensemble sur un projet de leur choix et essaient de le mener à bien. Et encore sur l’emploi du temps, uniquement pour la 1ere et la terminale, une plage d’1h30 le jeudi matin est destinée aux épreuves de bac blanc, d’entraînements pour les examens.
La philosophie est enseignée dès la classe de 1ère.
L’évaluation se fait par grilles de compétences.
La salle informatique est en accès libre à tous, professeurs, élèves et à tout moment. Tout le monde travaille ensemble, c’est un moment d’égalité intéressant.
Dans ce lycée, il n’y a pas de délégué de classes, en revanche, il y a des coordonnateurs élèves qui remplissent le « cahier des coordo » et il y a en parallèle, pendant 6 à 7 semaines, 3 profs coordonnateurs également.
 
Climat d’établissement
La liberté offerte à ces élèves et la disponibilité des enseignants, leur bienveillance également, contribuent à un climat d’établissement très agréable. Il n’y a aucune agressivité perceptible envers le personnel de l’établissement ou les élèves eux-mêmes.
De plus, le cadre maritime, la proximité d’une forêt de pins, de la plage, la disposition en cercle et donc très communautaire des locaux apportent un sentiment de grande quiétude.
 
Le réseau
Le CEPMO fait partie de la Fédération des établissements scolaires publics innovants (FESPI)
Sont mis fréquemment en place, des aides avec des structures locales de prévention des addictions. Des réunions de sensibilisation, des discussions, des rencontres, aident ces jeunes à combattre leurs addictions actuelles.
Le CLAJ est une association locale qui orientent les élèves vers une collocation et les aide à d’installer.
Cette journée passée dans cet établissement a été riche d’enseignement. Les professeurs rencontrés sont tous très impliqués et motivés. Les élèves sont sereins et reconnaissants, enthousiastes pour leur avenir bien qu’inquiets de sortir de leur « cocon »…
Dernière modification le vendredi, 05 décembre 2014
Roux Bellicaud Delphine

Professeur de lettres-histoire et FLE en LP, académie de Poitiers. Séduite par les innovations, les expérimentations, les "ovnis" de l’éducation...les TICE, les MOOC...bref, ce qui contribue au changement du système éducatif archaïque.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.