fil-educavox-color1

Ce n’est pas un inventaire à la Jacques Prévert, c’est la réalité d’un collège, le collège Bedel à Saint-Gervais les Trois Clochers dans le département de la Vienne.

Le vélo, d’abord. Le vélo c’est « l’écomobilité » de l’élève.

 

IMG 2871ter

Il permet de transporter la classe à l’extérieur du collège pour faire classe mais pas que pour cela.

Le vélo amène à découvrir différemment le patrimoine architectural, culturel, géographique ou naturel des alentours et ce patrimoine est riche ici, et il devient plus marquant encore lorsqu’il est abordé avec ce mode de locomotion.

Associé au train, le vélo déplace les cours de 3 ou 4 journées dans un lieu inhabituel, l’île de Ré par exemple puisque cela a été fait l’an dernier et bientôt une ville d’Europe ; mais, surtout, il déplace le groupe et lui fait vivre autre chose qui développe des compétences qui ont plus de mal à s’épanouir dans le cadre scolaire : goût de l’effort physique et de l’effort tout court, solidarité, débrouillardise, entraide… cela procède du vivre ensemble, du redonner confiance, de l’apprendre autrement.

 

Catherine Boildieu nous explique la démarche

 

Le collège est un collège rural et c’est aussi cette ruralité que le vélo oblige à mieux connaître au travers des nombreuses exploitations agricoles qui modèlent le paysage et produisent une grande variété de denrées alimentaires.

Des produits du terroir à la table, il n’y a qu’un pas : la cuisine.

 

Ainsi, les élèves de cinquième du collège participent à un concours culinaire ponctué par un « repas citoyen ». Ils ont à élaborer un plat en satisfaisant à quatre critères : cela doit être beau, cela doit être bon et on en est là quant aux critères de base du huitième art ; mais, en plus, les produits utilisés doivent provenir de circuits courts et être de saison et on touche là à la formation du citoyen consommateur ou du consommateur citoyen. Pour mieux assaisonner le tout, il est même ajouté une touche anglo- saxone à la présentation.

 

Le cahier numériquement augmenté, c’est l’idée de Monsieur Lumia, professeur d’histoire et géographie.

 

IMG 2881

 

IMG 2885

 

C’est un cahier avec  un cours de la discipline pris par les élèves, mais aussi de QR codes qui renvoient à des « capsules » fabriquées par l’enseignant ou les élèves eux-mêmes, qui renvoient à des sites validés par le professeur, qui renvoient à des exercices d’auto-évaluation…c’est un cahier qui, lui, aussi, invite à apprendre autrement, qui invite à approfondir son savoir, à le partager avec ses camarades et avec ses parents.

 

 

Comme si cela ne suffisait pas, il y a dans un coin de la classe des lunettes 3D.

 

DtKcY 6WsAE69jY

Elles offrent aux élèves, à tour de rôle, en lien avec le cours, de visiter une cathédrale, un musée, une tranchée de la guerre 1914-1918…

Gadget ! Non ! Partie d’un tout cohérent et d’une stratégie d’apprentissage.

 

Reportages dans l'Académie de Poitiers

Jean-Richard Brousse - Michelle Laurissergues - Jacques Puyou

Dernière modification le mardi, 01 janvier 2019
Puyou Jacques

Professeur agrégé de mathématiques - Secrétaire national de l’An@é

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.