fil-educavox-color1

Canopé publie un modus operandi indispensable : « CLASSES INVERSEES Enseigner et apprendre à l’endroit ! » de Marcel Lebrun et Julie Lecoq. 

On y a jeté un œil, on vous fait un ptit résumé ici-même et on vous conseille fortement de le glisser dans votre sac à main, sac à dos, baluchon bref le truc que vous avez tout le temps sur vous pour consultation inopinée et partage compulsif avec les collègues.

On y apprend plein de trucs qu’on a envie de mettre en pratique tout de suite maintenant.

Mais oui !! C’est passionnant !

Je suis prof, la classe inversée ça va me servir à quoi encore ce truc ?

Par exemple : craner en salle des profs, répondre aux remarques désobligeantes de votre beau-frère sur les enseignants lors du prochain repas de famille (ça marche aussi avec votre belle-mère), voir les yeux de vos élèves briller et plus encore...

Pourquoi ?

Bon on va pas se mentir, y a quelques trucs qui changent pas mal avec cette histoire d’internet, de réseaux, d’appareils mobiles et connectés. Les élèves sont eux-mêmes équipés, on a toujours pas le droit de les utiliser en classe, des fois, des (souvent de) fois même mais globalement ce qu’on a connu nous, les dinosaures de la galaxie : la linéarité  est en train de se modifier, et plus vite que la musique.

Même Bernie Trilling le dit : page 77 : « Après l’âge de l’agriculture, l’âge de l’industrie, nous voici dans l’âge de la connaissance. » (il va être scotché le beau-frère)

C’est-à-dire ?

Avant pour s’informer on allumait la radio, la télé, on ouvrait le journal. Maintenant on n’a plus rien à ouvrir, les informations viennent à nous. Celles qu’on voudrait avoir et même celles qu’on n’a pas du tout demandé. Souvent même.

Du coup on se retrouve face à une quantité d’informations impressionnante, d’ailleurs on s’en rend même plus compte, ça a modifié notre consommation des informations.

Bien sûr les élèves vivent la même chose, et la plupart d’entre eux n’auront jamais connu autre chose, d’ailleurs.

On se retrouve donc face à un flot continu d’informations (infobesité) et donc on en fait quoi alors ? Ben justement, ce que nous dit Bernie (Trilling) c’est que l’âge de la connaissance c’est le moment où on doit savoir : 

Organiser ses connaissances

Apprendre à aller chercher les connaissances

Transformer les données en informations et les transformer en connaissances (ça c’est Jean-Marc Monteil qui le dit)

Et donc ça change quoi en termes de besoins ?

Mishra et Kereluik page 77 disent : les élèves ont besoin de maîtriser : « les connaissances disciplinaires, le recueil d’informations et les connaissances pluridisciplinaires. Comment ? En sachant résoudre des problèmes et en développant la pensée critique, la communication et la collaboration, la créativité et l’innovation. »

Bon. Ok. Et donc les avantages dans ma classe ? Quelques-uns sont listés page 15 dont :

Un changement de rapport enseignant-élève : « les élèves prennent la responsabilité de leurs propres apprentissages sous la guidance du formateur »

Une classe dans laquelle les élèves sont engagés vis-à-vis de leurs apprentissages

Un mélange de transmission directe des connaissances (prof devant élèves) et d’élèves qui apprennent par eux-mêmes

Soit. Et je vais gagner du temps ?

Alors dans un deuxième temps, oui.

Mais dans un tout premier temps, on va pas bluffer : pas trop.

Le temps de s’approprier le concept, et de s’organiser. MAIS

1/ Dans l’ouvrage ici cité il y a des vrais outils pour comprendre et mettre en œuvre. (pages 56, 62, 78, 81, 82, 84, 94,

2/ Sur Viaéduc il y a des groupes de profs pour en parler et s’entraider, http://www.viaeduc.fr/profil/31415-ZVqLKG => monsieur Mooc

3/ Dans chaque académie il y a une semaine de la classe inversée fin janvier

4/ Ici même sur le site Educavox il y a des outils, des témoignages etc

Bah tiens l’occasion de suivre Canopé sur twitter et/ou Marcel Lebrun et/ou l’association classe inversée voire même de les contacter pour prendre des nouvelles tout ça tout ça. NDLR : vous pouvez suivre tout le monde au prix du menu incluant fromage et dessert et café et sucre gratuitement. Si si.

C’est quand le prochain repas de famille ? Pas de date ?! vite un SMS groupé pour fixer le rendez-vous ;o)

Pour approfondir le sujet :

http://www.viaeduc.fr/publication/24111

http://educavox.fr/classes-inversees

Dernière modification le dimanche, 17 avril 2016
Elbaz Jennifer

Vice-présidente de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.