fil-educavox-color1

On trouve sur le site du ministère de l’Éducation nationale, une application officielle, eParents, "pour vous accompagner tout au long de l'année pour suivre la scolarité de vos enfants à l’école et au collège".

Nous y trouvons "des services et des informations personnalisées" :

* Le calendrier des vacances scolaires et des rendez-vous importants de l'année,
* Toutes les informations utiles pour préparer la rentrée,
* Les coordonnées et les horaires de l'établissement de vos enfants, 
* La liste des fournitures scolaires recommandées,
* Des notifications pour ne manquer aucune date ou information importante (demande de bourse, élection des parents d'élèves...)

Article publié en creative commons sur le site : https://play.google.com/store/apps/details?id=gouv.edn.eparents

En fin d'article on peut lire ceci :

L’application eParents ne collecte aucune donnée personnelle relative à vous-mêmes ou à vos enfants : vos informations sont stockées sur votre terminal et ne sont pas transmises au ministère de l’Éducation nationale ou à un tiers. 

Eparents, c'est bien. C'est informationnel. Cependant les parents ont besoin d'écoute.

Ils ont besoin de comprendre pourquoi leur enfant, à la crèche peut y passer la journée sans pleurer et pourquoi à l'école, il ne veut plus y aller. Pourquoi la directrice de l'école leur dit que la cantine est à éviter ou que le temps passé à l'école n'est pas adapté...Alors que faire? Supprimer l'école et poursuivre la crèche jusqu'à 4 ans voire plus? Ou former les enseignants à plus d'imagination au service d'un public spécifique.

Car il s'agit bien là d'un service public...non?

Les parents ont besoin de savoir. Ils ont besoin de savoir pourquoi, bien qu'interdits les devoirs à la maison prolongent les instants à partager en tensions et gâchent les retrouvailles du soir.

Ils voudraient comprendre comment l'aménagement du temps scolaire n'a rien changé à la fatigue de leurs enfants et pourquoi tous les enfants n'en bénéficient pas étant donné le caractère facultatif et même parfois payant. L'objectif n'était il pas de mettre des activités culturelles à la portée de tous?

Ils ont "un droit de participation par leurs représentants, membres ou non d'une association, élus ou désignés pour siéger dans les instances des écoles et des établissements scolaires".

On peut s'étonner parfois du manque d'intérêt des parents à l'élection des représentants...Se questionne t-on sur l'efficacité d'un système qui ne donne pas la parole aux parents?

"La coéducation doit se concrétiser par une participation accrue des parents à l’action éducative et favoriser la réussite de tous les enfants."

J'applaudis des deux mains...Mais concrètement vous en avez vu des espaces constructifs d'échanges dans les écoles?

Les informations sont disponibles...Mais les faits demeurent : l'école est fermée. Car l'école a peur de perdre son autorité. Il est temps de travailler ensemble à d'autres relations.

L'autorité elle existe quand des gens se font confiance, échangent, partagent des projets...

Si certaines écoles ont initié des projets pourquoi ne pas les diffuser? et pourquoi ne pas ouvrir un site officiel de paroles de parents ?

J'irai tout de même voter le 8 octobre car sait-on jamais...On ne doit jamais désespérer n'est-ce pas? ni d'un enfant, ni d'un enseignant...et il ne faut jamais négliger les outils de la démocratie, même imparfaits.

Dernière modification le jeudi, 05 janvier 2017
Noémie

Maman de deux enfants dont un en élémentaire et la seconde entrant en maternelle et qui s'interroge !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.