fil-educavox-color1

Le numérique : usages et précautions

L’utilisation des outils numériques dont le faire-valoir immédiat est directement en rapport avec la vitesse à laquelle on peut délivrer ce résultat apporte parfois des informations assez surprenantes.
 
Dans ce monde “accéléré” où l’information connaît une quasi immédiateté de restitution, le fait de pouvoir se situer par rapport à des objectifs à atteindre, à chaque instant, devient un problème pour certains élèves.
En cause la connaissance de ses difficultés jalonnée d’un suivi instantané qui renforce le sentiment de frustration par l’implacable réalité des faibles avancées difficilement acquises dans le temps alors que d’autres enchaînent les réussites.
On ne se pose plus la question de savoir si on doit changer sa pédagogie au regard de l’utilisation de ces nouveaux outils dans les leçons. Par contre, on doit se poser celle des précautions à prendre pour ne pas démotiver, alors même que l’on misait sur l’effet contraire.
J’ouvre ce débat, car j’en ai fait l’expérience aujourd’hui. J’ai été surpris du fort engagement dans les situations que je mettais en place, en même temps que se posaient des tas de questions sur les objectifs à atteindre. J’ai pourtant pris la précaution d’indiquer que nous étions sur une démarche nouvelle et que les compétences que nous cherchions à valider s’identifient au préalable d’une activité à corps perdu, et que cela nécessité une démarche progressive.
A la question de la valeur du résultat, mes élèves me renvoyaient celle de la note. Pour eux, elle est acquise. Ils la valident comme définitive et elle marque un point d’arrêt à une forme de progression. Dès lors que cette note disparaît, et que son côté fataliste est remplacé par celui plus progressif de la validation d’un niveau atteint, le travail sur les difficultés et les nécessaires transformations devient source d’inquiétude, car à marquer le pas, les élèves finissent par accorder plus d’importance à la valeur de l’information qu’à celle de son objectif initial : identifier les bonnes démarches pour mieux progresser.
Voilà, il me semble un bien beau sujet d’étude pour qui, comme moi, ne se pose plus la question de "faire entrer l’école dans l’ère du numérique", mais bien de la faire "avancer" !
Dernière modification le vendredi, 03 octobre 2014
Pinkowski Martial

Professeur/Développeur EPS iATiCE EPS 
Académie de VersaillesGEPEPS de Versailles PDAgogie.com

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.